Interview Coach

Mestapha Amessis : « L’Espérance Paris XIXème, un vrai club formateur »

08/05/2019 à 9:00

La rédaction d'Actufoot vous propose aujourd'hui le portrait de Mestapha Amessis éducateur à l'Espérance Paris XIXème. Il s'est confié comme jamais sur sa passion, sa catégorie U10 et son histoire avec son club de cœur. Rencontre !

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Mestapha mais dans la vie de tous les jours, tout le monde me surnomme Mess. J’ai 37 ans, marié et papa de 2 filles de 13 et 2 ans et d’un garçon de 10 ans. Dans ma vie professionnelle, je suis cadre dans le privé et depuis l’âge de 14-15 ans, je suis à l’Esperance Paris 19ème, mon club de cœur.

« Un vrai club formateur ! »

Vous êtes éducateur pour le club, quelles sont vos fonctions ?

Actuellement, je suis le responsable de la catégorie U10, génération 2009.

Pouvez-vous nous parler de votre catégorie ?

C’est une super génération avec des petits formidables. Une aventure commencée déjà depuis quelques années depuis U6 avec Morade, Yahia, Fredj, Loss (éducateurs du club) et moi-même, et qui s’est prolongée jusqu’à aujourd’hui avec mon binôme et ami Fredj. C’est une génération qui ne cesse de progresser et qui se compose aujourd’hui de 90% d’enfants ayant signés leur première licence à l’Esperance Paris 19ème donc d’enfants issus du club, qui caractérisent bien l’ADN de notre club, celui d’être un vrai club formateur !

« Je me suis formé sur le tas »

Quel est le plus beau souvenir avec cette catégorie ?

Il y en a tellement…car sincèrement nous avons vécus tellement de moments formidables avec ces enfants. Mais je pense que d’avoir permis a des enfants à travers des tournois Nationaux de découvrir certaines villes, paysage, la plage, la mer, le camping…restera pour moi l’un des plus beaux moments pour certains enfants qui n’ont pas la chance de pouvoir partir en vacances. Au-delà de ça et je remercie le club de nous avoir permis de le faire, nous nous sommes inscrits dans cette catégorie dans des projets tournois Nationaux et Internationaux qui ont permis à ces petits de rencontrer les écoles de foot des grandes écuries professionnelles de France et d’Europe et leur a permis de rêver un petit peu et construire des souvenirs inoubliables pour eux. Au passage, je remercie les parents pour leur soutien et leur aide depuis tant d’années dans nos folles aventures.

« Faire de ces enfants de futurs hommes »

Pouvez-vous nous raconter votre parcours d’éducateur au club ?

Comme pour beaucoup au sein du club, je me suis formé sur le tas en me voyant d’abord confié très jeune une équipe U15. Ensuite, j’ai continué en accompagnant ponctuellement les équipes de jeunes le samedi avant de me voir confier l’équipe Seniors Réserve ainsi que l’équipe Première et enfin les U19 avec mon ami d’enfance Yahia, éducateur historique du club. Et enfin depuis 4/5 ans, je suis éducateur en école de foot.

Pourquoi éducateur ? Qu’est ce qui vous plait dans ce rôle ?

Tout simplement, mon amour pour le football. Cette passion qui m’anime et surtout cette envie de transmettre le football mais aussi de participer en complément des parents et de l’école à faire de ces enfants de futurs hommes avec le respect et l’ensemble des règles de vie en collectivité que cela implique. Et dans l’idée, vraiment former les petits à jouer au football tel que je l’aime, un football basé sur l’intensité, la possession de balle et ne passer que par le jeu. Donc mon souhait et qu’ils acquièrent un vrai potentiel technique et une intelligence de jeu, qu’ils sentent le jeu. Enfin, les imprégner de l’identité club car ce sont des choses qui se perdent. Aimer le club pour lequel on joue, connaître son histoire, lui être fidèle…

« Socialement le football, c’est énorme »

Quelle est votre méthode ?

Je suis de nature très exigeante et suis quelqu’un d’assez rigoureux. J’explique à mes petits que seul le travail paie, que dans la vie on n’a rien sans rien et qu’il faut donc toujours persévérer même dans les moments difficiles, ne jamais rien lâcher car tôt ou tard on est toujours récompensé de son travail. Mais mon mot d’ordre est travail, travail, travail… Je travaille également beaucoup et pratiquement que sur des séances qui imposent aux enfants énormément de réflexion et de concentration. Bien entendu, on mêle a cette exigence des moments de plaisir et de partage avec ces petits à travers des petites sorties, week-ends…car le football reste avant tout un sport qui a pour but de prendre du PLAISIR ET DE PARTAGER DES BEAUX MOMENTS car socialement le football, c’est énorme.

Que peut-on vous souhaiter à court terme ?

A titre personnel, simplement de continuer à pouvoir œuvrer dans l’intérêt du club et pouvoir participer à son évolution et que celui-ci me maintienne sa confiance. Il y a tellement de choses à faire… pour ce formidable club. Pour ma génération actuelle que je n’encadrerais plus la saison prochaine, je lui souhaite le meilleur et qu’elle continue à grandir ensemble dans cette superbe harmonie et pourquoi pas avoir la chance de les retrouver en foot à 11 dans quelques années qui sait … Et si au passage quelques-uns pouvaient se voir ouvrir une porte dans les années à venir, j’en serais le premier ravi.

Un dernier mot…

Que le monde vive heureux et en paix tout simplement. Une longue vie à nous et à l’Esperance Paris 19ème. Et un petit clin d’œil à mon épouse et ma famille qui me supporte malgré tant d’heures passées sur les terrains.

Propos recueillis par Farid Rouas.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :