InterviewFormation

Philippe Kovaltchouk (Conflans) : « On ne contraint pas nos jeunes dans un système de jeu »

12/10/2018 à 10:44

Philippe Kovaltchouk est au Conflans FC depuis 8 ans et dirige depuis 4 saisons les U13. Une catégorie tout juste promue au plus haut niveau régional. Une réussite pour l'éducateur qui va dans le sens de l’objectif du club : retrouver la Ligue sur les catégories jeunes. Il nous explique la démarche.

Quelles sont vos priorités sur les U13 à Conflans en terme de formation ?

On met l’accent sur le jeu collectif et le mental. Il faut que nos jeunes soient prêts mentalement pour leur arrivée en Ligue. La catégorie U14-U15 est bien partie pour remonter en Ligue. Ce qui serait une bonne chose pour nos U13.

« Développer l’intelligence des joueurs »

Travailler la technique est important à cet âge ?

Avant chaque compétition, il y a des épreuves techniques à réaliser. L’équipe qui l’emporte marque des points. Les épreuves sont basées sur la conduite de balle, la rapidité, le slalom, les jongles, etc. Alors on travail tout ça à l’entraînement.

Quels sont vos principes de jeu ?

On veut développer l’intelligence des joueurs. On ne les contraint pas dans un système de jeu mis en place par le coach. On leur apporte via l’entraînement les bases, en match c’est à eux de réfléchir et de trouver les bonnes solutions de façon à ce que le jeu puisse se pratiquer. On ne les dirige pas, on leur laisse une certaine liberté.

Comment travailler l’intelligence de jeu à entraînement ?

Par des situations, par des jeux thématiques. Quand on met un jeu en place, l’objectif est qu’ils trouvent eux-mêmes le but de l’exercice et le thème. On leur donne juste les consignes.

« Faire passer le club dans une nouvelle dimension »

De manière plus globale, quel est le projet du CFC sur les catégories jeunes ?

On veut faire passer le club dans une nouvelle dimension. On veut redorer le blason du Conflans FC. L’ensemble du staff technique est dans cette même démarche. L’idée est que toutes nos équipes évoluent en Ligue. Ce qui était le cas il y a encore quelques années, mais on a eu des problèmes de génération et de formation. Dans ce sens, on envoie désormais tous nos éducateurs en formation de façon à ce qu’ils soient tous diplômés.

Enfin, sur le plan social parlez-nous de vos démarches ?

La saison dernière j’étais chargé du label jeunes que l’on a obtenu. On a programme tout au long de l’année, des réunions aussi bien avec les joueurs que les parents. On met en place des actions par rapport au programme éducatif fédéral sur la santé, environnement ou encore la citoyenneté. Cela s’étale des U6 aux U19.

Propos recueillis par Julien Guibet.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :