FutsalR2/D1

Sabry Bezahaf (Nouveau Souffle FC) : « Il fallait absolument l’emporter contre Aulnay »

04/03/2020 à 13:00

Belle victoire en Régional 2 de la formation montreuilloise de Nouveau Souffle FC (5ème), qui s'est imposée devant Aulnay Futsal (6-3) avec une analyse de son coach Sabry Bezahaf, qui fait aussi un point sur son équipe d'ACCS FC Paris 92 leader en Division 1 Nationale, où il officie comme co-entraîneur.

Le ressenti concernant la victoire contre Aulnay Futsal

« C’était un match assez serré, on mène 2-1 en première mi-temps et après la pause on prend le large, ce qui a fait la différence est que l’on a été plus costaud mentalement et défensivement en seconde période. On a été plus en bloc et mieux organisés, marquant sur des contre-attaques et ne craquant pas durant la rencontre en étant en place tactiquement. Il fallait absolument l’emporter contre Aulnay comme on est vraiment positionné en milieu de tableau, avec un ou deux succès le maintien sera assuré tout en étant à neuf points du leader. A six journées de la fin avec 18 points à donner, ce sera très difficile mais on est pas à l’abri d’un faux-pas des équipes de devant, on verra bien à ce moment-là car en assurant le maintien on peut aller gratter quelque chose plus haut. »

Le point au sujet d’ACCS, leader en Division 1 Nationale

« Tout continue à bien se passer, on est toujours leaders avec 5 points d’avance et un match en retard à jouer en fin de semaine contre le Sporting Paris, avec la possibilité de prendre 8 points sur le deuxième au classement. Mon intégration s’est très bien passée, l’équipe tourne très bien c’est vraiment top. Le championnat n’est pas fini, même si tout le monde nous voit déjà champion, il va falloir aller chercher les points comme on est l’équipe attendue. Il faut continuer à travailler en étant sérieux et là on pourra parler de titre car le championnat n’est pas encore fini. Même si on est bien parti, il ne faut pas se croire arrivés mais continuer à bosser pour aller chercher le titre. »

Propos recueillis par Farid A.