Coupe de France7ème tour

Christophe Lamouroux (Rungis) : « C’est historique pour le club »

10/11/2017 à 15:15

Pour la première fois de son histoire, l’US Rungis va disputer ce dimanche 12 novembre (14h30) un 7ème tour de Coupe de France face au FCP Portugais d’Amiens (Régional 2). Avant le match, le président du club val-de-marnais nous livre ses impressions.


Christophe Lamouroux est depuis 20 ans à l’US Rungis. Avant de prendre les rênes du club en juin 2013, l’actuel patron de l’USR a endossé tour à tour les maillots de joueur, arbitre, membre du comité directeur et trésorier. À 36 ans, il est aujourd’hui très fier de voir son équipe fanion jouer un 7ème tour de coupe nationale.

C’est la première fois que le club se hisse à ce stade de la compétition. Le dispositif en place pour la rencontre est-il plus chargé que d’habitude ?

Oui, c’est historique à plusieurs niveaux ! La Fédération Française de Football nous a donné un cahier des charges assez stricte, on essaie de s’y adapter avec nos moyens. En termes de sécurité tout a été décuplé. Il y aura un parking officiel surveillé par la police municipale, l’entrée sera filtrée par des vigiles et des barrières vont être installées pour limiter les accès, mais aussi pour séparer le public des joueurs. Il y aura également un médecin au bord du terrain, ce sont le genre de choses que l’on ne voit jamais sur les compétitions régionales.

Une pré-vente a même été mise en place en milieu de semaine.

Les places sont d’habitude en entrée libre à Rungis, là on a eu pour obligation d’organiser une billetterie avec des places à 5 euros. On a essayé de prendre un maximum d’invitations pour les gens du club. Pour le reste, cela permettra en partie de payer les frais d’organisation. En ce qui concerne l’affluence, cela dépendra de la météo, mais c’est en très bonne voie pour voir un stade bien garni.

Sentez-vous un peu d’effervescence autour du club en marge de cette rencontre ?

Oui, au club et au tour du club même ! Rungis, c’est un « gros village » de 5000 habitants,  ça parle donc de plus en plus en ville. Les services de la mairie sont concernés, la ferveur monte doucement. C’est sympathique, c’est le charme de la Coupe de France.

« Une pensée pour les anciens »

Et du côté des joueurs, comment abordent-ils cette rencontre ?

Il y a beaucoup d’envie du côté de l’équipe. Tous souhaitent être de la partie évidemment, mais ils ne seront que 16 sur la feuille de match dimanche. Dans tous les cas, le groupe tirera dans le même sens pour accéder au 8ème tour.

Le club a été promu pour la première fois de son histoire en Régional 1 -actuel 6ème sur 14- cette saison et de la même manière il s’est qualifié pour le 7ème tour de la Coupe de France. Peut-on dire que l’US Rungis est en train de grandir ?

Cela fait quelques années que le club est dans une dynamique positive, que ce soit au niveau des jeunes que des seniors. C’est sûr que l’équipe fanion tire tout le monde vers le haut et ça c’est important. Il y a des gens qui ont fait l’histoire du club et aujourd’hui nous sommes en train d’écrire de nouvelles pages. C’est très excitant et gratifiant, mais on n’oublie pas les anciens qui ont eux aussi connu des montées à leur époque. J’ai toujours cette petite pensée pour ceux qui ont donné pour le club.

Votre regard sur le match ?

C’est un tirage jouable pour les deux équipes, mais c’est la coupe et il n’y aura qu’un seul élu. On souhaite que ce soit nous bien sûr !

Propos recueillis par Julien Guibet.

Retrouvez le programme de tous clubs de la région parisienne pour le 7ème tour de la Coupe de France.