DSR (B)Bilan

H. Allouache « C’est une réussite collective »

01/06/2017 à 17:13

Hassen Allouache, coach de la DSR de l'Us Rungis revient sur cette très belle saison (3e) qui permet au club d'atteindre le niveau supérieur.

Hassen, comment avez-vous trouvé votre dernier match ?

On s’est imposé 4 à 0 à Villemomble. C’était un dernier match où on voulait confirmer notre accession, même si c’était déjà fait. On passe donc à l’échelon supérieur ! C’était un match de fin de saison sans aucun enjeu. L’objectif, c’était d’avoir la 3e place, c’est maintenant chose faite ! On est actuellement 4e mais on récupère des points sur tapis vert car Ivry avait fait jouer un joueur suspendu.

Un match de fin de saison ?

Oui, il n’y avait pas beaucoup de rythme avec ces premières chaleurs… C’était dur pour mes joueurs. L’essentiel, c’était de prendre les points et de terminer en beauté.

Tout n’a pas été facile cette saison ?

On a débuté difficilement car on avait un groupe pour jouer quelque chose d’intéressant mais petit à petit le groupe s’est effrité. On a eu pas mal de départs, des suspensions, des blessures… Heureusement, on a fait la différence dans une période où on était en forme et on a obtenu notre accession. La saison était difficile mais le dénouement fait plaisir quand même.

Quels sont les objectifs la saison prochaine ?

La saison prochaine, je vais continuer avec l’équipe. Normalement, il y aura très peu de descentes voire pas du tout. On est loin d’être favoris… On va donc essayer de prendre nos marques à ce niveau car c’est la 1ere fois qu’on atteint ce niveau au club. Ce sera difficile mais on va faire le maximum !

Un dernier mot sur cette montée ?

C’est une réussite collective, c’est l’ensemble du club qui a œuvré dans ce sens. Je félicite d’abord les joueurs, le staff, les responsables, les bénévoles et les gens qui nous supportent. Merci au club, à ses adhérents et pour tout le travail qui a été fournit. On a bien vu cette saison que les bénévoles étaient très importants… Ce sont des gens qui ne sont pas souvent en tête d’affiche mais qui travaillent beaucoup dans l’ombre. Merci à eux !