Régional 1 (B)3ème journée

Wilcem Alouache (Rungis) : « Mon père est un exemple pour moi »

27/09/2018 à 10:08

Après une entame de championnat compliquée, marquée par deux défaites sèches face à Noisy-le-Grand (4-1) et Les Lilas (3-0), l'US Rungis a redressé la barre dimanche dernier en l'emportant contre Montreuil (2-1). Avec déjà 2 buts inscrits et 2 étoiles Actufoot décrochées, Wilcem Alouache fait quant à lui partie des satisfactions du début de saison. Le numéro 10 et capitaine rungissois n'est d'ailleurs pas n'importe qui, il est le fils du coach Hassen. Pour sa cinquième saison sous les ordres de son père il s'est confié à Actufoot.

Relever la tête face à Montreuil était important pour l’équipe. Pouvez-vous revenir sur ce match ?

C’est sûr… Après nos deux défaites on avait à cœur de montrer un autre visage. On a été efficace offensivement, le domaine dans lequel nous péchions jusque-là. Rigueur défensive était le mot d’ordre après les deux mauvaises prestations collectives contre Noisy-le-Grand et Les Lilas. Quand on rassemble ces deux ingrédients ça donne un résultat positif !

Comment expliquez-vous les deux premières défaites assez « lourdes » sur le tableau d’affichage ?

Il ne faut pas se trouver d’excuses… Elles sont le résultat de faits de jeu et de grosses erreurs défensives que l’on a payé cash. Il faut aussi dire que l’on a un groupe jeune auquel il faut laisser du temps. Il va s’aguerrir match après match.

Quel regard portez-vous sur vos performances personnelles ?

Je suis assez satisfait de mes prestations, même si je peux toujours mieux faire, mais cela reste toujours le résultat d’un travail collectif au départ. J’espère être encore décisif par la suite. Mon objectif est de faire mieux que la saison passée où j’avais inscrit 10 buts en championnat en une demi-saison (Ndlr : Wilcem Alouache avait repris en décembre 2017 après une grave blessure au genou).

Quelles sont les ambitions de l’équipe pour cette saison ?

On prend match après match. On veut en gagner le plus possible et on fera un point à la trêve hivernale.

Être entraîné par son père est quelque chose de particulier ?

Oui, mon père est un exemple pour moi, à tous les niveaux, surtout quand je vois qu’il peut tenir ce poste avec cette même rigueur et efficacité pendant si longtemps (Ndlr : Hassen Alouache dirige depuis 18 ans l’équipe fanion de l’US Rungis). Ce que je souhaite en tant que fils et joueur c’est de fructifier son travail sur le terrain, tout le temps durant lequel il sera mon coach.

Cela donne l’envie de se surpasser ?

C’est vrai que cela donne encore plus l’envie de tout donner et d’être performant, car j’ai la satisfaction de mon coach et de mon père en même temps. Je pense que c’est une chance d’avoir son père en tant qu’entraîneur, mais je l’avoue les débuts n’ont pas été tout beau tout rose. Il m’a fallu un temps d’adaptation pour comprendre que d’une part je n’allais bénéficier d’aucun traitement de faveur et que d’autre part il y avait deux choses à ne pas mélanger : le football et la vie privée. Mais depuis maintenant 3 ans tout se passe bien et j’espère que cela durera le temps que je suis à Rungis. C’est une super histoire…

Propos recueillis par Julien Guibet.

Crédit Photo :  Aude Alcover/Icon Sport

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :