EntretienFormation

Ludovic Ebles (FC Gobelins) : « On veut devenir le deuxième club de Paris »

21/11/2017 à 17:32

Au FC Gobelins depuis plus de 10 ans, Ludovic Ebles est à la fois un acteur et un témoin privilégié de l’ascension du club sur cette période. Aujourd’hui responsable des jeunes des U14 aux U19, l’éducateur de 32 ans nous présente les différentes casquettes de son poste, mais aussi les grandes ambitions du club du XIIIème arrondissement de Paris.

Pouvez-vous nous retracer votre parcours dans le football ?

Je suis éducateur depuis 17 ans, j’ai commencé très jeune puisque j’ai aujourd’hui 32 ans. J’ai notamment dirigé la catégorie U13 du CA Vitry, de l’US Alfortville et de l’US Ivry Foot. Je suis au FC Gobelins depuis 2006. À mon arrivée, on m’a attribué les U15, puis je suis passé sur les U17 et les U19. Depuis 2 saisons, je suis le responsable des jeunes au niveau du foot à 11, des U14 aux U19.

Quels sont les objectifs sportifs du club cette saison sur ces différentes catégories ?

Les U14 Régionaux visent le maintien cette saison. En revanche, on veut absolument monter avec les U15 en R1, car nous avons une grosse génération avec plus de 6 joueurs qui ont déjà signé en club pro. C’est un peu la génération dorée du club. Sur les U16, comme il n’y a pas de compétition, on prépare l’année prochaine. Avec les U17 R1, justement, même s’ils sont promus, on espère se maintenir vite et jouer les trouble-fêtes. Enfin sur les U19 R2, on a une bonne génération, mais le championnat est très relevé. On va donc essayer de se maintenir le plus rapidement possible pour ensuite viser pourquoi pas un podium. On est actuellement 3ème.

« S’appuyer sur notre vivier de 1500 licenciés »

Essayez-vous de faire basculer certains de vos jeunes vers le groupe National 3 ?

L’un de nos U18, Steeve De Paul s’entraîne régulièrement avec le groupe N3 et a même participé à certains matches. Notre objectif sur le long terme c’est d’avoir nos U17 en championnat national pour que le club puisse s’appuyer sur ses jeunes. On est quand même l’un des plus gros clubs de France en termes de licenciés, puisque l’an passé on s’est approché de la barre des 1 500 ce qui nous classait dans les 3 premiers clubs de France. On veut donc s’appuyer sur ce vivier.

Faire le lien entre les jeunes et les seniors est justement l’une de vos casquettes. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre poste ?

C’est un poste aux multiples facettes qui me va à merveille je trouve. Je l’apprécie énormément. Je fais le lien entre les éducateurs, les joueurs et les parents. Je garde un œil sur toutes les séances que soit les équipes 1, 2 ou 3. Mon rôle est également de trouver des solutions lorsqu’il manque un joueur, de réparer certaines petites bêtises, ou d’avoir un regard au niveau du recrutement. J’organise aussi des voyages à l’étranger (Espagne, Allemagne, Maroc, Belgique Pays-Bas, etc) avec notamment l’aide précieuse de Nicolas Ducteuil, le coach des U17 R1. L’an dernier, on est parti faire des tournois avec les jeunes à Pâques et pour la Pentecôte. Nous étions plus de 80 avec les U14, U15 et U17.  C’est très formateur pour les jeunes.

Quelle est votre plus grande fierté ?

Tour le travail accompli depuis 10 ans. Lors de mon arrivée au club avec Henrique Marquez, l’actuel directeur général des Gobelins, toutes les équipes étaient en district et 10 ans après l’ensemble des catégories ont progressé. On est un petit club de quartier à la base, c’est énorme ce qu’on est en train de faire. On veut devenir le deuxième club de Paris. On me donne les moyens de mettre 2 éducateurs confirmés par équipe, c’est une chance. On est très structuré et on a les moyens de nos ambitions. Ce sont les mêmes personnes depuis le début et le club avance d’année en année.

Un dernier mot ?

Je remercie tous les présidents et responsables des clubs par lesquels je suis passé de m’avoir fait confiance. Un grand merci également à mes deux présidents aux Gobelins : Frédéric Pereira et Phillipe Surmon.

Propos recueillis par Julien Guibet.