ITWNational 3

Adama Niakaté (Racing CFF) « Je sens que j’avance, que je progresse et ça me motive encore plus à travailler.

18/11/2020 à 11:27

En cette période sans football en amateur, la rédaction d’Actufoot vous propose de prendre des nouvelles d'un ancien joueur de Cergy Pontoise FC, Adama Niakaté aujourd’hui au Racing Club de France Football (N3). Parcours quasi sans faute de son équipe (5 victoires, 1 nul), le jeune racingmen (19 ans) livre son analyse de début de saison. Entretien !


Quel est votre bilan de cette saison en N3 ?

Mon bilan en ce début de saison est positif ! Mes coéquipiers m’ont très bien accueilli, je me suis tout de suite intégré dans le groupe. J’arrive dans un nouveau championnat pour moi où j’ai eu la chance d’avoir beaucoup de temps de jeu. On a enchaîné les victoires en championnat, ce qui est très bien pour un début de saison.

Quelle est la principale différence entre la Régional 1 et la National 3 ?

La différence entre la R1 et la N3 est qu’en N3, il y a plus d’aisance technique et beaucoup de joueurs avec de l’expérience, le jeu est plus fluide.

Championnat stoppé pour cause du Covid, que faites-vous pour garder la forme ?

Pour garder la forme chaque joueur suis un programme fait par le préparateur physique et coach adjoint Lavric Vasile, à faire chaque semaine pour garder la forme (courses, renforcement).

Le Racing est toujours invaincu. Est-ce un objectif de le rester jusqu’au bout entre vous ?

La priorité reste les points, le classement et les objectifs collectifs mais ça fait toujours du bien mentalement d’être invaincu !

Vous avez joué 6 matchs sur 8, toutes compétitions confondues. Avez-vous l’impression d’être sur la bonne voie ?

Oui j’ai de bonnes sensations que ce soit avec l’équipe ou individuellement. Je sens que j’avance, que je progresse et ça me motive encore plus à travailler. J’ai beaucoup plus confiance en moi, je n’hésite pas à parler à mes coéquipiers pour les replacer où à demander des conseils sur le terrain, ce que je ne faisais pas avant. Mais je dois encore beaucoup m’améliorer sur certains points.

Propos recueillis par Farid Rouas