InterviewFranconville

Benoit « Je suis autoritaire, c’est issu de ma formation au Val d’Argenteuil »

15/11/2017 à 13:03

Actufoot95 continue de partir à la rencontre des entraineurs du Val d'Oise,
Retrouvez aujourd'hui l'interview portrait du coach U15 et U17 de Franconville, Luc Benoit !

Quel est votre parcours de joueur et de coach?

Comme joueur, j’ai commencé à l’âge de 5 ans au Racing jusqu’à 18 ans. Au Racing, j’ai joué en D3 notamment. Ensuite je suis parti à la Colombienne ou j’ai joué en séniors DSR, DHR, puis à Franconville ou j’y suis resté deux ans (DSR) pour finir au Val d’Argenteuil.

Comme coach, lorsque j’étais jeune à 18 ans, j’entrainais déjà des petits, des débutants, des poussins. Et à mon arrivée au Val d’Argenteuil, on a fait appel pour la section féminine. Au mois de septembre, nous étions 8 pour arriver à 110 filles. Nous sommes montés de Ph à DH avec le même groupe. On a fait un 32ème de finale en Coupe de France, un beau parcours. Après je suis parti à Bagneux pour être l’adjoint de Elodie Gauché (ancienne joueuse professionnelle) pour commencer avant de prendre l’équipe. Par la suite, j’ai été responsable de l’équipe de football et les U15 au Parisis FC. J’y suis resté huit ans avant de décider de partir donc à Franconville ou je m’occupe de deux équipes, les U15 (Exc) et U17 (D1).

Pourquoi être parti de Parisis FC ?

J’y suis resté huit ans donc il y avait une certaine lassitude et je voulais un nouveau défi, un nouveau challenge !

Est-ce difficile de coacher des u15 ?

Non pas trop. A mon sens, la catégorie la plus compliquée à gérer est les U19. Pour les U15, il faut savoir les encadrer dès le début, être conciliant et être à l’écoute.

Est-ce un âge charnière à votre avis ?

Oui car nous sommes dans la préformation. Il faut s’attacher aux gammes, aux gestes. C’est nécessaire pour la suite.

Êtes-vous autoritaire ou compréhensif avec eux ?

Je suis à la fois autoritaire et compréhensif en fait. Autoritaire car c’est issu de ma formation au Val d’Argenteuil, c’était une bonne école. Et suis dans la communication avec mes joueurs. Mais je reste plutôt autoritaire.

Étant encore joueur, est-ce plus facile pour faire passer des messages ?

Non pas plus que ça…. C’est mon expérience de joueur sénior qui me permet de faire passer des messages.

Quels sont vos objectifs avec ces 2 groupes ?

Avec mes U15, au départ, j’étais confiant avec ce groupe. J’ai d’ailleurs dans mon groupe, un  joueur qui a signé au FC Nantes, Yves Tabi. Mais aujourd’hui, je vois que le potentiel est du côté des U17. Il y a un bon état d’esprit et plus de cohésion. Le travail collectif doit se porter d’avantage sur les U15.

Donc comme objectif sportif, pour les U15, je vise le maintien. Pour les U17, je vise le maintien aussi voir mieux si l’opportunité se présente !

Enfin quelle est votre devise ?

No pain, no gain !