Formation

Les conséquences du COVID-19 sur les signatures en centre de formation

31/03/2020 à 18:33

Dans son édition du 29 mars, le journal L'Equipe revient sur l'impact que pourrait avoir la crise sanitaire actuelle sur le marché des jeunes.

Les signatures de contrats aspirant, stagiaire ou professionnel chamboulés ? Nous n’en sommes pas là, mais la période est jugée « catastrophique » par un agent interrogé par le quotidien. En effet, nous rentrons dans la phase de la saison habituellement la plus propice aux diverses signatures. Détections, rassemblements et autres tournois s’enchaînent pour observer les joueurs et finaliser certaines décisions. Or, avec l’arrêt des compétitions et de la pratique sportive ce n’est plus possible. Malgré le confinement, en Ile-de-France, de jeunes joueurs issus de structures amateurs continuent de signer en centre de formation. Certains clubs professionnels parviennent à faire signer des contrats à distance… Mais pour combien de temps ? Par ailleurs, selon L’Equipe, la LFP pourrait repousser de quelques semaines le délai obligeant les clubs à livrer leurs intentions aux jeunes qui approchent un tournant contractuel. La date limite imposée par la charte du football professionnel est habituellement fixée au 30 avril. Il est aussi à noter que l’impact financier de la crise devrait pousser les clubs de l’hexagone a davantage faire confiance à leur jeune garde dès l’exercice prochain, le mercato estival s’annonçant relativement calme vues les circonstances actuelles. De la même façon, la concurrence des écuries européennes devrait être moindre pour la signature de premiers contrats professionnels.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟