InterviewFoot Entrerprise R1

Gregory Saadat (FC Nike) « En tant que compétiteur, c’est bien d’être numéro un »

28/06/2019 à 11:00

L'attaquant du FC NIke Gregory Saadat (29 ans) a remporté l'édition 2018-2019 du challenge UCEF des buteurs en Ligue Île-de-France. Il s'est confié sur ce trophée qui couronne sa régularité avec son club (Régional 1). Entretien Exclusif !

Quel est votre sentiment après ce trophée du meilleur buteur (17 buts marqués) en foot entreprise (R1) ?

C’est un sentiment de réussite sur la saison. Je suis content pour ce titre de meilleur buteur car je mettais fixer un objectif avec mon coéquipier Moriba que j’ai atteint (sic). En tant que compétiteur, c’est bien d’être numéro un mais je n’étais pas obnubilé par ça.

Vous rappelez-vous un but en particulier ?

Je dirais un but contre APSAP E.Roux au match aller en championnat sur une belle passe de mon coéquipier Jean Marc Jeune, pour une frappe enroulée sans contrôle de 25 mètres qui lobe le goal.

Quel est votre parcours de joueur ?

J’ai commencé à Stains, club de ma ville de cœur puis j’ai entrepris des essais au Mans, à Valenciennes puis je suis allé au St Denis Us ou j’ai fait mes classes,  -18ans DH et Senior PH/DH. A ce moment-là, un agent m’a envoyé à Estoril à Portugal en D2 auquel je devais signer. Mais plus de news de l’agent, je suis retourné à Saint Denis en DH. Ensuite, je suis allé à Aubervilliers en CFA ou je n’ai quasiment pas joué. Derrière, je suis allé à Grenoble38 (CFA2) mais je n’ai pas voulu signer. De là j’ai arrêté le « haut niveau ».

Pourquoi ne pas avoir signé avec Grenoble ?

On ne sait pas entendu sur certains domaines.

Pas de regrets de ne pas avoir “titillé” le haut niveau ?

Non aucun regret si je ne l’ai pas fait, c’est que je ne devais pas le faire, c’était déjà écrit.

Comment analysez-vous cette 5ème place au classement avec le FC Nike ?

Une saison en pleine transition avec des départs de quelque cadres. On a passé une saison à la fois difficile et passionnante. Mais en étant en pleine transition, on a vu que Nike restait un club qui fait peur et un gros club du foot Entreprise, une belle famille !

Quel est votre meilleur souvenir à ce jour ?

Il y en a beaucoup mais si je dois dire en foot entreprise, c’est la finale du championnat de France remporté contre Nike qui m’a recruté après ça.

Quelles sont vos qualités ?

Je dirais technique, adroit, agile avec une bonne vision et un bon pied.

Quel est votre geste préféré ?

Je n’en ai pas spécialement, c’est au feeling mais un bon passement de jambe déroutant, c’est pas mal…

Un dernier mot…

Merci à vous pour cette interview, à mon club Nike qui m’a permis d’atteindre mes objectifs. Je pense aussi à Jean Marc Jeune, mon passeur. Maintenant une nouvelle saison va commencer, attention au FC NIKE.
Et une grosse force à mon ami d’enfance, Jonathan Kodjia qui dispute la CAN avec les éléphants de la Côte D’ivoire.
Enfin, un très grand merci à Aude pour son travail dans le foot entreprise et qui nous quitte. On perd quelqu’un de bon et un grand monsieur.