ITWLigue 1

Arnold Mvuemba (Ex-KSV Roulers) « Aujourd’hui, j’ai surtout envie de retrouver les terrains de football »

29/12/2020 à 11:00

Aujourd'hui sans club depuis son dernier contrat en Belgique (KSV Roulers, D2), l'ex milieu de terrain Arnold Mvuemba (35 ans) passé par le Stade Rennais, l'Olympique Lyonnais ou encore Lorient, attend un nouveau projet sportif et s'entretient du côté d'Alençon. Il s'est confié sur ses expériences à l'étranger, sur son parcours et son après-carrière. Entretien !

Arnold, aujourd’hui sans club. Que devenez-vous ?

Je vais bien, je profite de mes enfants et de ma famille.

Le Covid va-t-il bouleverser le mercato hivernal ?

L’avenir dira si le Covid bouleversera le mercato mais c’est évident que ça va poser pas mal de problèmes. On découvre tous le virus, la situation des matchs à huis clos sur de longues périodes.

Dernier projet en Belgique au KSV Roulers. Que retenez-vous de cette expérience ?

Ce fut une bonne expérience en retrouvant les terrains et j’ai trouvé un bon groupe là-bas. Je voulais aider ce jeune groupe et retrouver les terrains.

Sportivement, comment évaluez-vous le niveau du championnat Belge de 2ème Division ?

Je n’aime pas trop évaluer le niveau mais une chose est sure, j’ai pris beaucoup de plaisir avec pas mal d’équipes qui essayent de pratiquer du beau football.

Le club était-il au niveau de vos ambitions ?

Je suis arrivé au club pour apporter mon expérience à un groupe jeune et ambitieux mais malheureusement, avec le grand nombre de changement dans l’effectif en début de saison, le démarrage du championnat a été compliqué.

Avant, vous aviez connu le Qatar (Umm Salal). Si vous aviez un mot pour résumer cette expérience ?

Belle expérience même si cela a été courte car il y a eu une résiliation de contrat mais sinon tout s’est bien passé là-bas.

« Monsieur Aulas est un grand président et Lyon à de la chance de l’avoir ! »

En dehors du football, vous faisiez quoi ?

En dehors du foot, je passais mon temps libre avec ma famille à découvrir les bons endroits de la ville.

Êtes-vous surpris par l’arrivée de Laurent Blanc là-bas ?

Pas spécialement surpris car c’est le football ! Après c’est sûr que je pense que beaucoup de personnes ne le voyais pas signer au Qatar mais plutôt dans un grand club européen.

En France, vous avez connu le Stade Rennais, Lorient, Lyon. Quel club vous a le plus marqué ?

Tous ces clubs m’ont marqué mais différemment. Le stade rennais est le club de mes débuts, Lorient j’ai explosé en Ligue 1 et Lyon c’est l’un des plus grands clubs français.

Que retenez-vous de vos années lyonnaises ?

De très belles années à Lyon avec de grands joueurs et de très bons mecs ! Je connaissais déjà du monde (Jimmy Briand, Mamadou Dabo, Yoan Gourcuff) et j’ai fait connaissance avec d’autres. J’ai eu de l’affinité avec beaucoup d’autres. Je ne sais pas pourquoi je ne me suis pas imposé mais en tout cas, ce fut 4 belles années.

Le président Jean-Michel était-il omniprésent ?

Monsieur Aulas est un grand président et Lyon à de la chance de l’avoir !

L’OL leader actuel de la L1, est un modèle économique et 7 titres consécutifs de 2002-2008. C’était comment de l’intérieur ?

Comme je l’ai dit juste avant, Lyon est l’un des plus grands clubs français avec pas mal de pression liée à son histoire. Il y a la culture de la gagne !

« L’Angleterre m’a permis de grandir »

Le stade Rennais, le club de vos débuts grandit d’années en années. Que vous inspire ce changement ?

C’est très bien que le stade Rennais puisse être à cette place aujourd’hui. Cela fait plusieurs années qu’ils mettent les moyens pour être là en espérant que ça se poursuive.

Vous avez connu aussi la Premier League avec Portsmouth. Pep Guardiola a dit que c’était « le championnat le plus dur ». Pourquoi ?

La PL est un championnat très disputé avec beaucoup d’intensité donc automatiquement les joueurs y laissent énormément d’énergie. C’est difficile en début de saison de dire quelle équipe va remporter le championnat même si des favoris se dégagent.

Aviez-vous changé arrière par un retour en France ?

L’Angleterre m’a permis de grandir en côtoyant au quotidien des grands joueurs qui ont remporté beaucoup de titres dans leur carrière.

Dans quel club avez-vous pris le plus de plaisir ?

Le club où je me suis le plus épanoui sur le terrain est Lorient.

A votre époque, est-ce que le jeu lorientais était comparable au jeu nantais ?

Chaque équipe à sa manière d’évoluer mais ce que je sais c’est qu’on a pratiqué un beau football !

Avez-vous des projets d’après foot ?

J’ai pas mal de projets en tête mais ça viendra au moment venu. Aujourd’hui, j’ai surtout envie de retrouver les terrains de football ! On verra pour le prochain mercato comment cela va se passer, je me tiens prenant en m’entraînant au quotidien.

Pour vous, 2021 doit être. .. ?

Pour moi 2021, doit être la santé et avoir ce que je mérite.

 

Crédit Photo : Olympique Lyonnais

Propos recueillis par Farid Rouas