ITWPrésident

Jean-François Mellul « Notre club a reçu 4 fois le trophée du Fairplay en 5 ans »

20/07/2017 à 17:20

Jean-François Mellul, président de Courdimanche, a naturellement accepté de se confier pour Actufoot95.

Qui êtes-vous ?

Jean-François MELLUL, 59 ans, Directeur Commercial d’une filiale bancaire, 3 enfants, 1 joueur de football et 2 golfeurs.

Qu’est ce qui à vous à pousser à prendre ce poste ?

J’ai démarré à l’AS Courdimanche en 1998, suite à la victoire de la France en Coupe du Monde. Mon fils qui avait 6 ans à l’époque, a voulu faire du Foot. On m’a proposé d’être dirigeant d’une équipe U6 et c’est là que tout a démarré. Quelques années plus tard, au vu de mon implication dans le club, on m’a demandé d’en prendre la Présidence, cela fait plus de 15 ans maintenant…

Quelques dates à retenir ?

Juillet 98.

Quelle est la situation du club : nombre de licenciés, nombre d’éducateurs ?

Environ 400 licenciés, dont 30 bénévoles et 8 éducateurs.

Quels sont les meilleurs souvenirs de votre mandat ? Vos plus gros regrets ?

Comme meilleurs souvenirs : Notre club a reçu 4 fois le trophée du Fairplay en 5 ans, dont cette année. Cela récompense le travail sur le comportement des licenciés du club, ce qui est le plus important pour moi. Une autre chose, plus d’un tiers des seniors ont démarré en débutants à Courdimanche

Comme regret : c’est de stagner en 2ème division alors que nous avons largement les moyens d’aller bien plus haut.

Quel bilan faites-vous du précédent exercice ?

2 équipes qui montent, U17 en 2ème div et Seniors 2 en 3ème div. C’est un bon bilan global, surtout avec la récompense du Fairplay pour le club.

Quels sont les axes de développement à venir ?

Nous attendons notre 2ème terrain et nous souhaitons donc développer le foot Féminin et faire monter notre équipe première.

Quels objectifs avez-vous fixé aux entraîneurs pour la nouvelle saison ?

Les objectifs sont toujours les mêmes ! Notre club est entouré d’autres clubs comme Cergy et Saint Ouen l’Aumône, qui nous attirent nos meilleurs jeunes, donc le sportif compte, mais au-delà c’est le plaisir de jouer avec un comportement exemplaire à tous les niveaux.

Que pensez-vous du niveau du football Val d’Oisien ?

Le niveau est très bon et Cergy, Saint Ouen ou Sannois sont de bons exemples.

Un dernier message ?

Le football est le plus beau sport au monde, il faut revoir complètement les règlements disciplinaires qui sont complètement obsolètes. Nous vivons dans un monde, où l’argent est Roi, où l’on fait croire aux jeunes que le football c’est l’argent en oubliant toutes les valeurs qu’apportent le sport.