MercatoRégional 1

Jessy Rodrigues (St Brice) « Je viens avec beaucoup d’humilité »

28/07/2020 à 10:09

Infos Actufoot : le club de Saint Brice (Régional 1) s'est renforcé d'un deuxième gardien de but d'expérience en provenance de Bobigny (National 2), Jessy Rodrigues (31 ans). Il s'est confié à Actufoot. Entretien !

Pourquoi avoir accepté ce projet de St Brice (R1) après Bobigny (N2) ?
J’ai accepté de signer à Saint-Brice car le club m’a écouté, a compris mon état d’esprit du moment, celui d’un homme qui a toujours tout donné pour le football et qui, aujourd’hui souhaiterait prendre un peu de recul avec le milieu semi-pro du National et penser à sa reconversion. A ceci s’ajoute le discours des coachs et du président, les ambitions et les installations du club. Tout est réuni pour que le club continue d’avancer dans la bonne direction.

Un goût de revanche ?
Je n’ai aucunement la notion de « revanche » en tête. J’ai décidé de quitter le club de Bobigny pour plusieurs raisons et notamment celle évoquée ci-dessus. Je l’assume complètement et je suis sûr d’avoir pris la bonne décision. Je vais tout donner avec le club de Saint-Brice comme je l’ai fait avec l’AFB et ça, personne ne peut dire le contraire. On fait une énorme saison ou l’objectif était le maintien mais mathématiquement, on était dans le coup pour la montée jusqu’à l’arrêt du championnat. Je pars donc avec le sentiment du devoir accompli et avec l’impression d’y avoir laissé une belle image.

Comment allez-vous géré la concurrence ?
Je viens avec beaucoup d’humilité. Le club a fait signer Darhagi Djeddi avant moi. Si je n’étais pas venu, il aurait certainement débuté la saison donc il est là en qualité de numéro 1. Je pars du principe que le meilleur jouera. Je vais tout donner pour jouer puis le staff prendra la décision que j’accepterais dans tous les cas. LE PLUS IMPORTANT EST L’ÉQUIPE.

Quel est votre regard sur ce poste de gardien de but et son évolution ?
C’est très simple, pour moi il y’a les footballeurs et les gardiens de but. On emploie souvent le mot « secte » et je peux vous assurer que c’est un peu le cas. C’est un poste vraiment à part. Ce que j’aime avant tout c’est le fait que l’on ait une énorme responsabilité et notre prestation influe directement sur le résultat. On ne peut pas se cacher et on n’a pas le droit à l’erreur. On voit aujourd’hui que le jeu au pied est très important. Quand on a le ballon, le gardien fait office de 11 ème joueur, ce qui n’était pas forcément le cas avant. C’est réellement l’évolution qui me marque et qui me plaît.

Depuis quand êtes-vous gardien de but ?
J’ai commencé le football à 13 ans au club de Saint-Denis Union Sport. Lors de la détection, j’hésitais entre attaquant et gardien de but. Mes frères m’ont conseillé d’aller au goal et pour moi, la suite de ma carrière leur a donné raison.

 

Propos recueillis par Farid Rouas