InterviewOSNY FC

Ludovic Ozier (OSNY FC) « Le plus drôle et le plus chambreur, mon pote Noucé Diop »

13/02/2020 à 11:01

Ludovic Ozier, le latéral droit du FC Osny (Régional 3) s’est prêté au jeu de l’ITW "LE +", le nouveau rendez-vous des footeux du Val d'Oise !

Le plus fort techniquement avec qui vous avez joué
Je dirais Jean Luc Mendy, petit frère de Bernard Mendy avec qui j’ai joué au FC Evreux 27 (anciennement ALM Evreux), il avait toujours un temps d’avance dans les gestes techniques et avait un petit air de Ronaldinho dans ses feintes, il était impressionnant.

Le joueurs le plus physique contre qui vous avez joué
Mon pote Hermann Baka qui joue à Mulhouse en National 2. Pourquoi ? parce que déjà il fait 1m 95. Sur un terrain, tu ne lui prends pas le ballon comme ça et ensuite, parce que c’est une machine au niveau de l’entrainement. Perso, il me fait penser à CR7, il mériterait d’aller plus loin dans le foot.

Le plus drôle et le plus chambreur
Mon pote Noucé Diop qui est passé par Pacy avant de jouer à Rosny-sur-Seine. Il est dans la case du mec le plus drôle et le plus chambreur, tu lui laisses une seule ouverture et tu es cuit, il ne te lâche plus !!

Le plus beau but marqué
J’ai pas marqué énormément de but, mais le plus beau est une accélération côté gauche, du milieu de terrain jusqu’à l’entrée de la surface, une « r.carlos » derrière la jambe d’appui pour me remettre sur mon pied droit, et frappe en lucarne opposée !

Le coach le plus dur
Je n’ai pas eu de coach particulièrement dur. Mais j’ai un souvenir d’un de mes coachs à Evreux qui s’appelait Johnny Delhome. C’était un excellent coach que j’appréciais beaucoup et c’est également le seul coach de ma vie qui m’a mis sur le banc de touche pendant plusieurs matchs. C’était compliqué pour moi à vivre, on était en 14 ans fédéraux, on affrontait des centres de formations et je voulais jouer tous les matchs.

Le souvenir le plus fort
Mes souvenirs les plus forts sont dans ma jeunesse à Evreux, étant donné que j’ai mis le foot entre parenthèses pendant pas mal de temps après quelques mois ratés aux Créteil Lusitanos en 2007. Je dirais une Coupe de Normandie gagnée face au HAC, qui comptait dans ses rangs de futurs joueurs pro tels que Damien le Tallec, Florent Hanin.

Le plus beau maillot porté
Et bien évidemment, le plus beau maillot que j’ai porté est celui frappé de l’écusson de l’ALM Evreux (maintenant FC Evreux 27), c’est là que j’ai appris le football et que j’ai côtoyé ce qui se faisait de mieux en Normandie.