PortraitCERGY

Modibo Bagayoko (Cergy) « J’essaie surtout de créer un état d’esprit, un groupe solidaire, généreux »

01/06/2018 à 10:47

Après son titre de champion en U17 R3 pour sa première saison à Cergy, le coach Modibo Bagayoko a accepté de répondre à quelques questions pour Actufoot. Il revient sur son parcours, sa méthode et son titre de champion remporté récemment. Entretien !

Au coup de sifflet final dimanche dernier, à quoi /à qui avez-vous pensé ?

Je me suis rappelé les premiers matches où nous n’étions pas bien avec deux points en 3 matches. On pensait jouer le maintien. Et puis finalement nous sommes passés d’un début de championnat difficile à un titre de champion.
Après j’ai pensé à Samir Benkerrou qui avait les U15 l’année dernière à Cergy. Il m’avait proposé de venir au club et qui a cru en moi. Et cette montée, je lui dédie aussi. Sans son soutien, je ne serais pas au club et sans son soutien sur les derniers matches, on aurait pu craquer aussi. Donc il a joué un rôle très important.

– les premiers matches .. nous n’étions pas bien avec deux points en 3 matches –

Ce n’est pas trop dur de faire toute la saison la course en tête ?

Oui ça a été dur mais on a eu la chance de jouer un championnat à 4 équipes, du même niveau et ça changeait à chaque journée. J’ai commencé à être dans les premiers qu’au mois de Décembre et leader en Janvier. J’ai commencé a être chassé qu’à partir de ce moment-là. Il y a eu un duel entre Cergy et Mantes la jolie ensuite. La position de chassé n’était pas facile à gérer pour le groupe avec des pertes de points à cause de cette place. On avait du mal à assumer cette pression.

– leader en Janvier –

Quel est votre parcours de coach ?

J’ai commencé à Saint Ouen l’aumône en 2006, ensuite j’ai entraîné un an à Vauréal (2008-2009), ensuite je suis retourné à l’ASSOA avec une pige à Ermont en 2015-2016. Et l’année dernière, je suis parti à Cergy.

Pourquoi être venu à Cergy ?

Je voulais prendre une équipe en Ligue. J’avais demandé au président une équipe Ligue soit U15 soit U17. Malheureusement ça ne s’est pas fait, on m’a proposé une équipe 2 donc « j’ai claqué la porte ». À Cergy une place s’est libérée suite au départ d’Anicet et j’ai sauté sur l’opportunité. Je me sentais capable de m’en occuper.

– j’ai sauté sur l’opportunité –

Un mot sur votre adaptation à Cergy ?

Honnêtement, j’ai bien été intégré par le manager et l’ensemble du club. On entend que Cergy est un grand club mais c’est aussi un club chaleureux, familial.

– j’ai bien été intégré par le manager et l’ensemble du club –

Est-ce qu’il y a une « méthode » Modibo ?

Non pas forcément une méthode Modibo. J’essaie surtout de créer un état d’esprit, un groupe solidaire, généreux. On a marqué beaucoup de buts dans les dernières minutes donc il y avait un groupe qui ne lâchait pas. On a eu la meilleure la défense, ça démontre la solidarité de l’équipe. J’essaie de mettre en place un état de compétiteur. Sur le jeu, on s’adapte au groupe que l’on a.

– J’essaie surtout de créer un état d’esprit –

Quels sont vos projets, vos ambitions pour la saison prochaine ?

Le club n’a jamais été en Régional 2 pour les U17…on va viser le maintien d’abord et après on verra, si nous sommes en avance à la trêve, on pourra peut-être être plus ambitieux.