PortraitOsny

Saïd Abdallah Nadim (Osny) : « Venu relever un nouveau challenge sportif »

22/08/2018 à 11:00

Le nouveau milieu Osnyssois, Saïd Abdallah Nadim (32 ans) vient apporter son expérience de ses années monégasques au groupe du coach Laurent Chartier pour viser le haut de tableau dans le championnat séniors de Régional 3. Il a accepté de répondre à quelques questions pour Actufoot. Entretien !

Vous sortez d’une saison au Vexin (D2), venir à Osny est une progression ?

Oui. On a réussi à se maintenir lors de la dernière journée au mental. Je quitte un groupe, une bande de pote. Je suis venu à Osny un peu par hasard… À 32 ans, je voulais relever un nouveau challenge sportif. Je connaissais quelques joueurs, le discours du coach et sa philosophie de jeu m’ont plu.

Pourquoi avoir choisi Osny ?

J’ai fait 2 matches amicaux avec eux et j’ai senti une très bonne ambiance. Ils m’ont super bien intégré et le challenge sportif m’a plu.

Vous avez été formé à Monaco, racontez-nous vos années monégasques ?

J’ai passé 5 année magnifiques au centre de formation de Monaco. J’ai fait toutes les catégories jusqu’à intégrer le groupe professionnel lors de ma dernière année, mais j’ai refusé un contrat professionnel d’un an car je voulais trois ans comme mes copains. Mentalement, je n’étais pas prêt et j’ai fait quelques mauvais choix… Cela m’a permis de grandir et d’avoir du recul sur la vie et le foot.

Pourquoi ce poste de milieu de terrain ?

Je joue milieu car j’aime être au cœur du jeu, pouvoir être toujours disponible pour mes coéquipiers et les alimenter.

Qu’est-ce que l’on ressent lorsque l’on délivre une passe décisive ?

Une passe décisive pour moi c’est mieux qu’un but car c’est une offrande pour son coéquipier.

Comment voyez-vous cette saison en Régional 3 ?

Cette année, on a un très bon effectif. Le coach a sa philosophie de jeu et tout le monde y adhère. On a une bande de potes et il y a un mix entre nous les anciens et les plus jeunes, ça fait un très bon mélange. J’espère qu’on jouera le haut de tableau.

Propos recueillis par Farid Rouas.