ITWDépartemental 1

Yassine Chabane (Groslay) « J’ai hâte que l’on reprenne une vie normale »

26/06/2020 à 10:58

C'est l'heure des bilans et le coach val d'Oisien du FC Groslay Yassine Chabane a accepté de répondre aux questions d'Actufoot. Entretien !

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

En tant que joueur j’ai commencé au Racing Club de Colombes (ou j’y ai fait toute ma formation), Argenteuil, Paris S.G., Saint Denis, F.C. Franconville, Osny et FC Franconville
En tant que coach, j’ai mis le pied dans le coaching au F.C. Franconville sous l’impulsion de Christophe Taine (ex.UJA/PFC/BASTIA/EVREUX…) où j’ai pu faire monter l’équipe réserve en D1. L’équipe fanion évoluant en R2 m’a été confié par la suite durant 3 saisons où nous avons fini a chaque fois dans les trois premiers.
Etant dans mon club de cœur, on me proposa de rentrer au bureau où j’ai accepté tout logiquement. J’y ai découvert son fonctionnement, ce qui m’a permis de comprendre certaines choses.
Le terrain me manquant, j’ai décidé de répondre a la demande très forte de Patrick Moussikian à Montigny les Cormeilles où j’ai pu faire grimper également l’équipe en D1 avec l’aide de mon staff (Alain Dadache, Arnaud le Rumeur et mon frère Samir, mes compagnons de toujours). Après 2 saisons 1/2 au sein du club, j’ai décidé de faire un break avant de rejoindre le F.C Groslay.

Cette année vous avez accepté le projet de Groslay, pourquoi ce choix ?

Courant 2019, Mr Weglinski alors président du F.C Groslay était rentré en contact avec moi avant la fin de saison pour me proposer le projet du club, ce qui m’a permis découvrir l’équipe qui possédait beaucoup de qualités humaines et footballistiques. Ma décision était vite prise car j’ai ressenti un bon feeling avec celui-ci, ce qui est primordial pour moi. J’ai pu réaliser que c’était le bon choix car j’y ai découvert des dirigeants dévoués et un club qui grandi.

Quel bilan faites-vous de la saison passée ?

Une certaine frustration quand vous êtes à 4 points du leader et que vous restez sur un nul et 3 victoires consécutives avant le confinement. Mais bon la santé n’a pas de prix et il faut savoir faire preuve de bon sens et accepter les décisions du gouvernement qui ont tout de même permis de faire monter notre équipe réserve coaché par Bruno Venezia que je félicite en D2. Finalement avoir une équipe en D1 et D2 n’est pas si mal.

Qu’avez-vous fait pendant le confinement pour garder la forme ?

Des footings et du rameur avec mes filles qui sont sportives de haut niveau où elles m’ont fait souffrir.

La reprise n’est pas encore officielle. Regarder le football à la télé vous suffit-il ?

Honnêtement, je n’ai pas trop suivi le foot à la télé car cela rendrait les choses plus compliquées pour moi de voir le sport que j‘aime depuis toujours sans pouvoir le pratiquer.

Quelles sont vos ambitions pour la saison prochaine ?

En ayant gardé toute l’ossature, nous allons essayer de faire mieux en y incorporant de nouveaux joueurs sans bousculer l’effectif.

Un dernier mot…

Cette année restera gravée par les événements tragique dû au COVID 19. J’ai hâte que l’on reprenne une vie normale sur tous les points et de nous retrouver sur les terrains le plus rapidement possible sans nous mettre en danger. Je remercie les dirigeants, le président du club de Groslay pour leurs investissements et surtout ma femme qui me supporte lors des défaites.

 

Propos recueillis par Farid Rouas.