National 1J19

FC Bastia Borgo – US Orléans Loiret Football : Les notes et les appréciations des joueurs Corses

22/01/2021 à 20:55

FCBB - US Orléans, l'une des affiches de cette 19ème journée de National 1 qui s'est déroulé au complexe sportif Paul Natali.

Un match à enjeu pour les deux équipes. Tandis que le FCBB lutte pour le maintien en National 1, l’US Orléans prétend à monter sur le podium. Avec une première mi-temps mitigée pour les Orléanais et pleine d’entrain pour les Bastiais qui se sont montré immédiatement agressifs, trop malheureusement puisque la faute d’Isaak Umbdenstock permet à Driss Khalid d’adresser une belle tête sur coup de pied arrêté à la 13ème minute. Après un sursaut d’égo, les corses ont multiplié les assauts avec les qualités de leurs attaquants et permettent de prendre la main grâce à un penalty assuré par le capitaine Jean-François Grimaldi à la 16ème minute et une frappe chirurgicale de Wilson Isidor à la 27ème. Du côté des Orléanais, Issa Soumaré n’a cessé de piquer la défense Corse pour au final venir asséner le coup de massue sur une mauvaise déviation d’Umbdenstock à la 93ème minute. Une prestation en demie-teinte pour les hommes de Jean-André Ottaviani.

Les notes des joueurs de Borgo

Florian Escales (5) : Malgré un but encaissé sur coup de pied arrêté, le portier a réalisé une très bonne première période. La deuxième, à l’image de l’équipe corse, a été beaucoup plus compliquée. Il a réalisé quelques parades décisives qui permettent à son équipe de garder le cap, il s’écroule finalement à la fin de la rencontre devant un Soumaré impitoyable.

Makan Traoré (3) : Match à oublier pour le défenseur central. Trop peu présent défensivement et n’a pas réussi à museler son côté, sollicité trop de fois par les percées de Soumaré. Il cède sa place en seconde période à Guillaume Buon (75e).

Mohamed Hamdi (5) : Bonne prestation du franco-marocain qui s’est montré solide en deuxième période. Grâce à sa présence dans des moments cruciaux, il a su redonner de l’air à son équipe.

Walid Touil (4) : Peu sollicité en première période, l’ancien défenseur de Hyères a eu quelques déchets techniques.

Isaak Umbdenstock (3) : Une première période encourageante, mais ternie par le manque de présence dans les interlignes durant la seconde période. Il est responsable de la déviation qui trompe sa défense et conduit Soumaré à crucifier Escales sur la balle du second but.

Mamadou Magassouba (4) : Beaucoup d’engagement en première période avec de la volonté et une présence défensive importante. Moins sollicité en deuxième, il a fait preuve de quelques défauts techniques avec des passes parfois téléphonées et interceptées par les Orléanais.

Clément Couturier (5) : Pour le premier match qu’il dispute intégralement, Couturier s’est illustré dés les premières minutes avec de l’entrain, de l’agressivité et surtout de très bonnes courses. L’ancien joueur de D2 Belge s’est aisément accordé avec la volonté de presser l’adversaire. Une seconde période compliquée pour l’ensemble de l’équipe mais il a su garder une bonne intensité.

Alexandre Cropanese (3) : Peu de présence offensive pour le numéro 10 et de mauvaises transitions qui n’ont pas aidé ses coéquipiers à se projeter vers l’avant. Son marquage laxiste sur Khalid permet à l’attaquant d’ouvrir le score sur une tête.

Jean-François Grimaldi (cap. 4) : Moins à l’aise sur le secteur offensif que les deux attaquants, le capitaine a su percuter et donner le rythme. Il est celui qui marque le premier but pour le FCBB sur pénalty. Remplacé par François Lajugie (60e).

Geoffray Durbant (5) : De bonnes transmissions avec Isidor, à l’aise techniquement en première période, il a sombré en même temps que l’effectif en seconde période.

Wilson Isidor (6) : Quelle première période pour l’attaquant, prêté par l’AS Monaco. Une agilité sans pareille et une aisance technique qui lui permet de percer le petit filet gauche de L’Hostis. Il ne termine pas la rencontre mais a réalisé une belle prestation. Il cède sa place à Gauthier Raoul (79e).

Jean-André Ottaviani (2) : Une tactique de pressing collectif éprouvante en première période, de nombreuses fautes mais le ton a été donné. Malheureusement, son équipe s’est retrouvée esseulée en seconde période sans pouvoir proposer de nouvelles offensives. Le onze finit par tituber sous les assauts répétés des attaques Orléanes qui volent le rêve de victoire aux locaux.

Crédit photo : FFF TV

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟