National17e journée

SC Bastia-Quevilly Rouen Métropole : un message caché dans les tribunes

13/01/2021 à 11:31

Lundi, avant le match pour le titre de champion d'automne de National SC Bastia-Quevilly Rouen Métropole, les supporters corses ont tenté de faire passer un message qui a finalement été partiellement caché. Explications.

Lundi soir, avant le coup d’envoi de SC Bastia-Quevilly Rouen Métropole, match important de haut de tableau en National que les corses ont remporté 2 à 1, on pouvait apercevoir dans les tribunes vides du stade Armand Cesari, à Furiani, une banderole où il était inscrit « Libertà per Muselli è Matarise ».

Julien Muselli et Adrien Matarise avaient été interpellés, mis en examen puis écroués en décembre 2019 à Fleury-Mérogis dans le cadre d’une enquête visant une série d’attentats et de tentatives d’attentats perpétrés au printemps 2019. Il se trouve que les deux hommes sont également de fidèles supporters du club bastiais. Et comme leurs demandes de remise en liberté avaient été rejetées en juin dernier et qu’une procédure d’appel est en cours devant la chambre de l’instruction, les supporters ont tenté de faire passer un message ce lundi soir pour la libération des leurs.

Le message des supporters du SC Bastia caché !

Sauf que juste avant la diffusion du match sur Canal Plus, les délégués de la Fédération Française de Football ont demandé à ce que le mot « Libertà » soit caché par des bâches noires selon les informations de France 3 Corse. La volonté de l’instance fédérale, comme depuis de nombreuses années, est d’empêcher de se servir du stade de football pour faire passer quelconque message politique.

Crédit photo : Twitter Julien Pernici