Ligue 1J12

L’OM retrouve de belles couleurs contre un Nantes peu en verve

28/11/2020 à 18:55

L'OM remonte sur le podium de la Ligue 1 grâce à son succès convaincant au Vélodrome (3-1) face à des Canaris dangereux seulement sur les phases arrêtées.

Malmenés à leur départ de la Commanderie pour le Vélodrome par une centaine de supporters exprimant leur colère suite aux piètres prestations de l’OM sur la scène européenne, les Olympiens ont démontré cet après-midi qu’ils avaient reçu le message cinq sur cinq. Un petit coup de pression dont ils avaient peut-être aussi inconsciemment besoin pour élever leur niveau de jeu individuel et collectif aujourd’hui. Dès la 2e minute de jeu, Thauvin mettait la parole aux actes en étant plus prompt que Lafont pour devancer et lober le portier Nantais. Mis rapidement sur les bons rails, les Marseillais sont restés bons et réguliers dans tous les compartiments du jeu. Ils ont notamment retrouvé sur la première période cette capacité de presser haut qui faisait la force de l’équipe l’an passé. Et sans un grand Lafont, auteur d’une double parade devant Cuisance et Benedetto (7e), puis encore très costaud devant l’Argentin (10e) et Payet (22e), le match aurait sans doute été plié très tôt. Le gardien français ne pouvait cependant rien sur le deuxième tir placé au ras du poteau du numéro 10 de l’OM, excellement servi par un Michael Cuisance, dont la montée en puissance fut très intéressante à observer. A 2-0 à la pause, Nantes, seulement dangereux par Touré qui trouvait la barre sur corner (44e), s’en sortait finalement très bien avec tout juste deux buts de retard.

Benedetto inscrit son premier but de la saison !

Auteur de quarante-cinq minutes convaincantes, indéniablement ses meilleures depuis le début de saison, l’OM a continué de jouer l’offensive dans le second acte. De quoi pousser Castelleto, coupable d’une main trop évidente pour ne pas être sifflée, à offrir à Dario Benedetto une chance inouïe de marquer son premier but de la saison sur pénalty. L’ancien joueur de Boca Juniors, qui n’est habituellement pas le tireur préposé aux pénlatys, n’a pas manqué l’occasion de dédier une réalisation à la légende argentine Diego Maradona, son ex-compatriote décédé mercredi dernier à 60 ans. Peu dangereux en action construite, Nantes s’en est remis aux coups de pieds arrêtés pour réduire l’écart. A la retombée d’un corner repoussé à l’entrée de la surface, Blas plaçait une frappe tendue dans une forêt de jambes que Sakaï ne pouvait s’empêcher de dévier dans le but de Mandanda. Si tout n’a pas été parfait, l’OM et Villas-Boas vont certainement prendre une belle bouffée d’oxygène après ce succès largement mérité. A confirmer désormais sur cette même pelouse mardi soir, contre l’Olympiakos, une rencontre déterminante pour l’avenir européen du club…