Interview

Benjamin Genghini (Schiltigheim) : « Maintenant, on doit être un groupe sur le terrain »

04/10/2018 à 8:33

Absent en début de saison, Benjamin Genghini, milieu offensif de 32 ans, a fait un retour remarqué dans le groupe du SC Schiltigheim. Avant le déplacement à Bobigny, celui qui a déjà marqué cinq buts et récolté deux étoiles évoque l'esprit combatif qui anime le groupe alsacien.

Dans quel état d’esprit abordez-vous le déplacement à Bobigny ?

On est un peu plus serein. On a gagné contre Arras en championnat, puis on l’a difficilement emporté en Coupe de France. On va essayer de ramener quelque chose, et, si possible, une victoire. On s’est préparé comme d’habitude, même si on l’a fait sur synthétique en vue du match. Tout va bien, l’ambiance est bonne.

Que change le passage sur synthétique ?

Il y a 3-4 équipes dans notre championnat qui jouent dessus. C’est normal de s’entraîner pour prendre des repères. C’est différent, ça va un peu plus vite. C’est spécial. Je ne suis pas un grand fan du synthétique. Mais on n’a pas le choix (rires). Il y a aussi le rebond du ballon, qui est parfois très bas. Oui, c’est spécial.

La deuxième victoire de la saison, face à Arras, a fait du bien ?

C’est ce qu’il fallait. Il fallait gagner à domicile, ce qu’on n’avait pas encore fait. A la fin, on a marqué le but de la victoire. C’est bien pour la confiance. On remonte au classement. On se rapproche plus de notre objectif qui est d’être dans les cinq premiers. On n’en est plus très loin, ça passe par une performance à Bobigny.

Qu’en savez-vous ?

On sait que c’est une équipe assez physique. Elle met de l’impact. On regarde un peu les vidéos qu’on a dans le vestiaire. Ca joue pas mal, mais ils ne sont pas très bien, il ne faudrait pas les relancer. Il faudra être concentré, ne pas donner de but bêtement et essayer de marquer pour gagner. On devra être très solidaire, répondre dans l’impact sinon ce sera très compliqué.

D’un point de vue personnel, comment êtes-vous ?

J’ai été blessé les trois premiers matches, ça a a été un peu difficile. Je suis revenu à Haguenau, et j’ai enchainé trois matches titulaire. J’ai inscrit quelques buts. Ca se passe plutôt bien. Mais on attend un peu plus de nous tous, on a une belle équipe, ce n’est pas ce qu’on montre sur la durée d’un match entier. Or, c’est ce qu’on doit faire, un match complet, ne rien donner, être costaud offensivement et défensivement. On doit être un groupe à partir de maintenant, sur le terrain, qu’on montre davantage aux adversaires que ça va être difficile de nous bouger quand ils jouent contre nous.

Crédit : SC Schiltigheim