N3 Pays de la LoireCOMEX

Charly Charrier : « Nous sommes le club qui subit le plus gros dommage collatéral »

20/04/2020 à 14:24

C'est sans doute une des décisions qui aura fait le plus parler pour le moment depuis jeudi dernier... A la suite du COMEX de la FFF, ce sont les Voltigeurs de Châteaubriant qui accèdent (pour l'instant) en National 2, laissant la Roche/Vendée, leader actuel mais avec un match d'avance, à quai. Charly Charrier, le meilleur buteur de l'équipe avec 13 buts cette saison, a tenu à exprimer un ressenti général.

Charly, quel est le sentiment qui prédomine à la suite du COMEX ?

Pour commencer nous savions que peu importe les décisions du Comex, il y aurait des clubs mécontents et des injustices. Nous sommes le club qui subit le plus gros dommage collatéral de leur décision au quotient ! Donc c’est forcément une grande désillusion et un grand coup d’arrêt.

On a cru comprendre que le club ne comptait pas s’arrêter là…

Effectivement, le club a décidé de poser un recours pour contester cette décision. Le plus dérangeant avec ce choix du quotient, c’est que sur le match en retard de Chateaubriand, la FFF simule une victoire contre Pouzauges, alors qu’il y avait deux autres scénarios possible ! Et quand bien même, imaginons que Chateaubriant aurait gagné son match en retard, après les avoir battus chez eux 0-1, nous n’avons même pas eu le temps de les recevoir… Voilà pourquoi je pense que notre cas doit être davantage étudié !

« La question est de savoir si nous, nous méritons de rester en N3 ? »

Et si ce recours n’était pas entendu ?

Il y a deux options quand on subit une désillusion, soit vous vous apitoyez sur votre sort et ne rebondirez jamais, soit vous vous entraînez dur pour revenir plus fort et prouver que vous méritiez mieux que ce que vous avez subi. Que cette saison n’était pas un hasard mais bien le fruit d’un travail bien structuré et qualitatif en interne. Il faut repartir avec les hommes qui ont fait que ce projet ambitieux puisse être possible, et enlever tous les esprits négatifs

Un supporter a même lancé une pétition… la pression populaire peut-elle avoir un réel impact ?

Je ne sais pas quel impact que ça peut avoir, ni quelle tournure cela va prendre, mais c’est bien que certains clubs ou supporters se manifestent ! Certains moralisateurs diront que c’est indécent de se plaindre dans cette période de crise mondiale, mais derrière un club de football, il faut savoir qu’il y a des emplois, des supporters et des bénévoles qui donnent de leurs personnes au quotidien ! Nous sommes leaders, et on dit toujours « les points qui sont pris ne sont plus à prendre »

Sportivement parlant, Châteaubriant a été 11 fois en tête cette saison. Comment jugez-vous ce mano à mano ?

Exact ! Mais cet argument-là ne tient pas la route à partir du moment où ils ont eu trois matchs d’avance sur nous à une période de la saison. Encore une fois, Chateaubriant mérite d’être en National 2, bravo à eux ! La question est maintenant de savoir si nous, nous méritons de rester en N3 ?

13 buts en championnat pour votre compte, c’est forcément une des « seules » satisfactions…

C’est un sentiment partagé entre satisfaction et goût inachevé, j’échangerai tous mes buts contre une fin de championnat normale…sur le terrain !

Anormale, cette saison le restera à jamais ?

C’est vrai que cette une saison particulière, dont tout le monde se souviendra. Peu importe les résultats de chacun, finir une saison de cette manière est un sentiment de beaucoup d’efforts consentis pour un triste final. Même les équipes qui sont promues ont ce goût amer de ne pas avoir l’émotion du terrain, l’émotion de fêter ça avec ses coéquipiers et supporters…

Crédit photo : La Roche VF