Conf' de presseFC Nantes

Christian Gourcuff (avant Nantes-PSG) : « Ce n’est pas équitable »

29/10/2020 à 16:08

Dispensé de Ligue 1 la semaine dernière avec le report du match à Lens, le FC Nantes et Christian Gourcuff s'avancent vers la réception du PSG (samedi, 17h) avec un effectif amoindri.

A deux jours de la réception du PSG à la Beaujoire, le FC Nantes doit faire avec quelques absences confirmées et notables. Sébastien Corchia, Fabio et Girotto, touchés par le Covid sont forfaits, Kafumba Coulibaly et Anthony Limbombé seront trop courts pour samedi et le capitaine, Nicolas Pallois, est suspendu. « On a passé les tests mais on est encore méfiants. Le virus circule, on va attendre ce soir pour être plus sûr de l’effectif à disposition, mais on présentera une équipe quoi qu’il arrive », a déclaré Christian Gourcuff, qui attend de son équipe qu’elle soit « joueuse, rigoureuse et solidaire » contre le Paris Saint-Germain.

Gourcuff tacle le règlement de la LFP

Devant les médias, l’entraîneur nantais est apparu agacé par les décisions prises par les instances du foot concernant la gestion du Covid. Un agacement qui remonte à l’arrêt du dernier championnat, qui le laisse encore abasourdi. Le classement de la saison dernière a été validé et c’était déjà pour moi une aberration sportive. Maintenant, on ne sait pas trop où on va. Je conçois que l’on ne maîtrise pas certains aspects mais je pense qu’on ne s’est pas laissé le temps de la réflexion pour prendre les bonnes décisions. Aujourd’hui encore, Gourcuff estime que l’évolution du règlement instauré sur la tenue ou non d’un match professionnel ne permet pas d’être équitable. Sans faire de polémique, on a été dépassé au niveau administratif, des règlements. Il faut se souvenir qu’au mois d’août, on a eu beaucoup de cas positifs qui nous ont handicapés dans la préparation et la compétition contre Bordeaux. A l’époque, c’était un mois d’interruption pour passer les tests cardiaques, ce qui a été le cas pour les joueurs positifs. Maintenant c’est huit jours. Le règlement a évolué. Et puis le règlement qu’on a subi le week-end dernier (match reporté car Lens avait plus de 10 cas positifs dans sa liste de 30 joueurs), ce n’est pas équitable. Si vous avez six joueurs majeurs touchés, c’est plus handicapant qu’une dizaine qui sont dans le groupe mais moins titulaires. Il y a beaucoup de flou et il faut s’en accommoder », a-t-il jugé, un brin désabusé.