Conf' de presseL1

Claude Puel (ASSE) : « Pas respectueux de dire qu’on a joué avec une défense de Gambardella »

30/10/2020 à 16:39

Après un début de saison canon, l'AS Saint-Etienne n'arrive plus à gagner depuis quatre matches. Pour expliquer cette mauvaise série, Claude Puel s'est notamment rangé derrière les nombreuses blessures survenues dans le secteur défensif.

L’ASSE a clairement marqué le pas. Leaders au soir de la 3e journée de L1 après un succès probant et histoire au Vélodrome contre l’OM, les Verts restent sur quatre défaites consécutives en championnat. Un ascenseur émotionnel expliqué en grande partie par l’accumulation des blessures dans le secteur défensif, selon Claude Puel. « La période est difficile parce qu’on a énormément de joueurs indisponibles, notamment dans le secteur défensif. Ce n’est pas évident à gérer mais il faut quand même répondre présent. Je ne sais pas quel club pourrait faire face comme on le fait actuellement. Avec le départ de Wesley Fofana, les blessures d’Yvann Maçon, Mathieu Debuchy, Panos Retsos,  Gabriel Silva et Miguel Trauco, le test positif d’Harold Moukoudi mais aussi la suspension de « Kolo » lors de nos deux derniers matches, nous avons compté jusqu’à huit absences en défense depuis le début de saison ». L’entraîneur stéphanois a par ailleurs guère apprécié les critiques émises au sujet de la charnière centrale qu’il a alignée contre Metz (Sow, Restos). Dans ce contexte, je n’ai pas aimé les amalgames dans certains commentaires après notre match à Metz. Ce n’est pas respectueux pour mon équipe de dire qu’on a joué avec une défense de Gambardella. Vu les absences, je suis plutôt content de l’apport des plus jeunes », a défendu Puel, ce vendredi après-midi en conférence de presse.

« On n’a jamais été euphoriques »

Alors que les médias ont pu s’emballer après le début de saison réussi en termes de résultats et séduisant dans le jeu proposé, l’ancien coach de Leicester City assure que son club et lui ne se sont jamais enflammés. Après notre début de saison réussi, on n’a jamais été euphoriques. On était en confiance, sûrs de notre football après une bonne finale, de bons matches amicaux et une bonne entame de championnat. On n’a pas volé nos points. Les départs, les absences, l’assise défensive qui change au bout de trois matches : ça fait beaucoup de chamboulement. On passe par tous les états. Ces éléments s’imposent mais il ne faut pas les subir. Le technicien forézien a donné les clés pour retrouver le chemin de la victoire dès dimanche (13h) à Geoffroy-Guichard contre une formation de Montpellier qui sort d’une claque reçue à domicile contre Reims (0-4). A nous d’aller de l’avant, trouver des parades et de nouveaux équilibres d’équipes. Avec l’enchaînement de résultats négatifs, c’est plus difficile. Il faut retrouver de l’allant et du leadership. Ça fait partie de l’apprentissage de cette équipe. Ambitieux, on l’est et on le restera ! »