Arrêt du foot amateur

Covid-19 : Noël Le Graët et la FFF ne pouvaient « pas faire autrement » !

31/10/2020 à 10:59

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, Noël Le Graët a davantage étayé les raisons qui ont poussé la FFF à mettre en suspens le football amateur tout en poursuivant les championnats professionnels.

Interrogé par le quotidien régional sur le côté paradoxal de poursuivre les championnats pros et de mettre à l’arrêt totalement le football amateur, le président de la FFF, Noël Le Graët a expliqué se référer « aux décision de l’État qui ont consulté des gens beaucoup plus compétents que nous et je les applique sans critique ». En rappelant justement que « les joueurs pros sont régulièrement testés et on a mis en place des protocoles ». Des tests PCR qui sont préconisés mais pas obligatoires dans l’ensemble des championnats qui sont appelés à continuer normalement. Comme le révèle L’Equipe dans son édition du jour, au sein de la D1 Féminine, par exemple, trois clubs sur douze (un club pro et deux amateurs) ne testent pas systématiquement leurs joueuses…

« L’ennemi, c’est le Covid ! »

C’est pour cette raison pourtant que le football amateur a été une nouvelle fois mis à l’arrêt. « Comment voulez-vous faire jouer des gens qui ne sont pas contrôlés comme les pros ? C’était trop dangereux. La priorité doit rester à la maladie », rappelle le président de l’instance fédérale au Parisien. Avant de poursuivre : « c’était une de nos demandes de poursuivre l’activité des mineurs et de nos écoles de foot. Mais on n’a fait qu’appliquer les règles de l’État. L’ennemi, ce n’est pas l’État ou la Fédération, c’est le Covid ! »

Crédit photo : Icon Sport

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟