RecoursFFF

Débouté par le CNOSF, le FC Kingersheim Futsal change de stratégie d’attaque

31/05/2020 à 15:08

En lice pour accéder au plus haut échelon national de Futsal, le FC Kingersheim a lancé un nouveau recours. Après avoir été débouté par le CNOSF, le club poursuit ses démarches pour rétablir "cette injustice".

Fin avril, Jawad Belaïnoussi, coordinateur sportif de Kingersheim Futsal nous présentait la situation son club, en D2 Futsal. « On a le même classement que Chavanoz (1er, 26 points en 12 matches) qui donne un ratio de 2,17 points. Malheureusement, suite au PV du COMEX du 16 avril, on se retrouve automatiquement pénalisés du fait qu’on possède un match en moins que notre adversaire à l’extérieur. » En effet, le critère 3 de départage des clubs à égalité donne en effet un avantage à l’équipe ayant joué le plus de matchs à l’extérieur. Or le club conteste ce critère puisqu’il n’est pas basé sur le sportif. Dans la même situation que Hauts-Lyonnais (N3 AURA), le club alsacien a engagé l’avocat du sport Maître Bertrand pour faire valoir ses droits dans une situation qu’elle trouve injuste car inégalitaire. « C’était perdu d’avance avec ce critère », déplore Jawad Belaïnoussi.

La réponse du CNOSF aux clubs

Avec plusieurs clubs se sentant défavorisés par ce procès-verbal du Comex, le FC Kingersheim a déposé un recours auprès du CNOSF par le biais de son avocat. Le Comité National Olympique et Sportif Français leur a répondu il y a deux semaines. « Proposition de conciliation : En conséquence des éléments retenus, la conciliatrice propose aux clubs requérants de s’en tenir à la décision du comité exécutif de la FFF du 16 Avril 2020. » Forcément déçu de cette réponse, le club a fait le choix de déposer un nouveau recours.

Le FC Kingersheim poursuit les démarches en individuel

Toujours représenté par Maître Bertrand, le club alsacien a changé de stratégie. Après le recours infructueux du collectif, Jawad Balaïnoussi nous indique « faire appel sur la publication des classement » en individuel auprès de la Commission Supérieure d’Appel de la FFF. En effet, depuis la réponse du CNOSF, la FFF a publié les classements officiels de cette saison 2019-2020, arrêtée en raison de la crise sanitaire. Point positif : la Commission a accepté d’étudier le dossier du FC Kingersheim. « Beaucoup d’autres clubs, qui contestent essentiellement un très faible écart de coefficient, points pris par match, entre les équipes, ont vu leur demande rejetée », précise le coordinateur sportif. Le club alsacien, qui compte plus de 30 équipes dont deux de futsal seniors, attend désormais une date pour présenter sa demande car le recours se fait normalement sur audition. Toutefois, l’organe d’appel de la FFF a laissé la possibilité au club de formuler son recours par écrit mais Jawad Belaïnoussi souhaite le faire oralement.

Un club soutenu par les instances

Si les démarches sont longues et coûteuses (les frais sont à la charge du club), le FC Kingersheim peut compter sur l’appui de la Ligue de Football du Grand Est qui est en lien avec la FFF. Un député leur a également adressé un message de solidarité devant cette situation en écrivant à la Ministre des Sports. « On va continuer pour faire partie des meilleures équipes de France », conclue Jawad Belaïnoussi. Actuellement en D2 Futsal, le club alsacien était en lice pour accéder à la plus haute division nationale de futsal et possédait un calendrier plutôt favorable. En effet, le club avait déjà affronté le Top 5 hors Chavanoz alors que le co-leader devait encore le faire. Le FC Kingersheim espère que la Commission Supérieure d’Appel de la FFF entendra son recours quitte augmenter la taille du championnat. Actuellement à 12 équipes, la D1 Futsal pourrait être composée de 13 équipes en 2020-2021.

Revivez le passage de Jawad Belaïnoussi sur notre Instagram en direct le 24 avril