Coupe de France

Finalement vers une dérogation pour les entraînements après 18h !

19/01/2021 à 18:44

Si les premières indications du Ministère des Sports et de la FFF ne permettaient pas des entraînements pendant le couvre feu, les autorités et l'instance fédérale seraient parvenues à un accord pour accorder une dérogation.

C’est certainement la seconde bonne nouvelle de la journée. Les clubs amateurs encore en lice en Coupe de France peuvent reprendre les entraînements collectifs en vue de préparer le 6e tour qui se disputera les 30 et 31 janvier prochain. Et ils devraient même pouvoir bénéficier des mêmes droits que les sportifs de haut-niveau, c’est à dire que les entraînements après 18h devraient être autorisés à ces équipes.

Dans les colonnes du Télégramme, Philippe Le Yondre, le « Monsieur compétition » de la Ligue de Bretagne a en tout cas donné des signaux encourageants. « Normalement, oui. Ils seront soumis aux mêmes règles que les clubs de haut niveau. Une attestation du club permettra aux joueurs d’aller à l’entraînement. Tout ceci va être précisé aux clubs dans les heures qui viennent à travers un texte qui leur sera envoyé. Par ailleurs, il y a, demain matin, une visioconférence avec les présidents de Ligues au cours de laquelle tout sera clarifié afin de donner les bons renseignements aux clubs. Il s’agit de préciser, également, comment ils seront aidés dans l’application du protocole. Tous ne sont pas armés pour faire face aux obligations qui en découleront. »

Des équipes pas assez prêtes physiquement ?

Ces dernières heures, après l’annonce de la reprise de la Coupe de France, beaucoup de clubs se sont inquiétés de la capacité d’avoir une équipe suffisamment entraînée pour ce rendez-vous. « On aurait préféré pouvoir l’annoncer dès vendredi aux clubs. Mais il ne faut pas oublier que la reprise de l’entraînement est autorisée depuis fin novembre. Certes, sans contact et avec distanciation, mais ça laissait, tout de même, la possibilité de maintenir l’activité physique. C’était un peu plus compliqué depuis le couvre-feu à 18 h mais ça ne remonte pas à loin. Il n’y a plus que la partie sportive et technique à travailler durant la dizaine de jours qu’il reste », souligne le dirigeant breton.

De nouvelles informations sont donc attendues demain et jeudi, date du prochain Comité Exécutif de la FFF afin d’apporter des confirmations sur cette dérogation ainsi que sur des aides budgétaires afin de mettre en place le protocole sanitaire très contraignant (tests PCR et antigénique notamment).

Photo : FC Grandvillars