Ligue 1Olympique Lyonnais

Et si Karl Toko-Ekambi était l’atout majeur de l’OL en attaque ?

04/12/2020 à 17:15

Buteur et double passeur décisif face à Reims ce dimanche, l'attaquant camerounais a fait l'étalage de ses nombreuses qualités au sein du collectif lyonnais. De quoi en faire un titulaire inamovible en attaque pour le reste de la saison ?

C’est un constat récurrent avec l’OL version Rudi Garcia : d’une rencontre à l’autre, l’équipe peut afficher un visage complètement différent. Tantôt inquiétant, tantôt séduisant. Dernier exemple en date : les matches à Angers (1-0) puis face à Reims (3-0) dimanche dernier. Deux victoires, certes, mais entre les deux prestations, la différence d’impression est criante. Brouillon et en manque d’inspiration il y a deux semaines, le collectif lyonnais est apparu bien plus huilé et animé d’une volonté de mettre du mouvement dans les phases de possession. Un homme était présent sur le terrain cette fois-ci : Karl Toko-Ekambi.

Une prestation XXL face au Stade de Reims

Impliqué sur les trois buts de son équipe (1 but, 2 passes décisives), l’attaquant camerounais arrivé en janvier dernier dans le Rhône a livré une prestation XXL face au Stade de Reims. De là à déduire que l’OL joue mieux avec lui : il n’y a qu’un pas.

Dans un schéma à trois attaquants, « KTE » est souvent positionné à gauche, l’axe étant réservé à Memphis Depay, le côté droit à Tino Kadewere, très en vue sur ce début de saison également (4 buts). Dans les faits, cela ne l’empêche pas de participer à la construction du jeu, voire à la récupération. Sur l’ouverture du score lyonnaise, c’est même lui qui pique le ballon dans les pieds d’un Rémois avant de se retrouver à la tombée du centre de Memphis au second poteau… droit. Et la complémentarité entre les deux attaquants se traduit en chiffres : trois des quatre passes décisives du Hollandais cette saison ont trouvé le Camerounais, tout sauf un hasard.

Adaptabilité et générosité dans l’effort

Le Camerounais peut tout aussi bien faire des différences sur les phases de transition grâce à ses capacités de projection rapides vers l’avant. Cette polyvalence transparaît dans la dernière interview qu’il a accordé au site officiel du club : « La possession au début de saison on l’avait mais on ne gagnait pas et maintenant que l’on gagne on nous reproche de ne plus avoir le ballon. Quand on gagne les matches c’est qu’on a bien fait notre boulot, donc on va continuer à le faire si ça nous permet de prendre des points. On essaie de donner le meilleur de nous-même. Il y en a qui préfèrent le jeu direct, d’autres le jeu de possession, on essaie simplement d’être les meilleurs possibles. »

Invité à réagir à la performance du joueur sur le plateau de l’émission spécialisée « Tant qu’il y Aura des Gones », l’ex-milieu de terrain passé par l’OL et le GOAL FC (ex-MDA Chasselay), Yohan Gomez, s’est montré dithyrambique au sujet de l’ancien attaquant d’Angers et de Villarreal :“Il a clairement répondu présent. C’est un but et deux passes décisives. Il a touché le poteau. Il a été à l’image de ce qu’il fait d’habitude, c’est-à-dire des courses vers l’avant, du volume de jeu, même si parfois il a du déchet. C’est peut-être la conséquence de faire beaucoup d’efforts. Mais il a été récompensé donc c’est bon signe pour les attaquants. Quand vous faites des efforts et quand vous êtes généreux, vous êtes récompensé.” Et l’OL aura besoin de cette générosité au cœur d’un mois de décembre surchargé (5 matches en 17 jours), qui débute à Metz ce dimanche (21h).

La saison de Karl Toko-Ekambi en chiffres

5

Le nombre de buts inscrit en 10 matches de championnat cette saison. Il est le meilleur buteur lyonnais, ex-aequo avec Memphis Depay.

2

L’attaquant camerounais a inscrit deux doublés cette saison, face à Strasbourg (3-2) et Monaco (4-1).

100 %

Karl Toko-Ekambi a inscrit la totalité de ses buts entre la 20ème et la 45ème minute de jeu.