DossierFusion

FC Chartres – Chartres Horizon Football, les détails de la fusion

06/04/2018 à 15:33

Le premier évolue en N2, le second en N3. Cette union permettra de former un club de haut niveau dans la région du Centre-Val de Loire. Gérard Soler, ancien international français, en deviendrait le président.

Allier leurs forces, voici comment se présente la fusion entre le FC Chartres et Chartres Horizon Football, respectivement dans 6e leur championnat. D’un côté, le FCC dispose de bons effectifs chez les seniors, mais également au niveau féminin (R1). De l’autre, CHF mise beaucoup sur la formation de ses jeunes recrues. Ensemble, ces deux entités comptent près de 1 000 licenciés. Dans un long communiqué de presse, les deux structures ont détaillé la fusion à venir.

Les origines du projet

À travers ces différents constats complémentaires, les présidents actuels, Philip Adegoroye (Chartres Horizon) et Philippe Barazzutti (FC Chartres), ont alors annoncé une mutualisation de leurs moyens, tant sur l’aspect matériel qu’humain. Tous deux souhaitent « mettre en place un projet global, en prenant en compte l’aspect sportif et éducatif ». Ainsi, des actions seront menées dans le but de développer le travail à l’école et l’apprentissage de la citoyenneté.

Les objectifs

Le projet ambitieux de ce nouveau club consiste à « développer le football sur le bassin du Centre-Val de Loire ». Pour ce faire, la future association s’appuiera « sur la formation de jeunes de l’agglomération chartraine et la professionnalisation de sa gouvernance » afin d’atteindre « l’une des trois premières divisions nationales, tant pour l’équipe première masculine que féminine ». Le club possèdera deux grands axes de travail tant pour le football masculin que féminin. Le premier étant « son rôle social et d’accompagnement des jeunes ». Le second, d’avoir « de hautes ambitions sportives ».

La direction définira également une stratégie marketing ayant pour objectif de rendre attractif le club tant au niveau des spectateurs, des partenaires, ainsi que des joueurs. En ce sens, la nouvelle structure développera la notoriété et la réputation de la nouvelle organisation. En particulier, elle sera chargée de démarcher et de fidéliser les entreprises, commerces et artisans. L’idée reste d’établir des liens forts pour s’assurer, « au-delà d’un soutien financier, un réel partenariat fort inscrit dans la durée. »

L’identité et les valeurs

« Les deux clubs représentent la même ville. Les installations et les infrastructures se situent toutes sur la commune de Chartres. D’un point de vue identitaire, la nouvelle association héritera des caractéristiques du territoire auxquelles s’ajouteront les spécificités du football. L’organisation sera basée sur la formation de jeunes hommes et femmes, avant de former des sportifs, l’aspect humain demeure donc fondamental. Enfin, la notion de performance est également marquante. Issues de l’héritage des deux clubs, les valeurs seront orientées et structurées autour de la formation des plus jeunes, tant au niveau sportif que scolaire. Au-delà de ces dernières, l’association doit aussi être un relai éducatif et social fort, en mettant en particulier l’accent sur le fairplay, ainsi que la discipline, et en favorisant l’implication de tous dans la vie du club, dans un esprit solidaire, tout comme convivial. »

Les piliers de l’union

La fusion du FC Chartres et Chartres Horizon Football repose sur trois fondamentaux : d’abord, conserver ce qui fonctionne dans les entités actuelles, tant sur le plan de la formation, de la socialisation que de la performance de l’équipe première. Deuxièmement, créer une véritable passerelle au travers du football pour inculquer aux licenciés issus des deux clubs les valeurs éducatives, sociales et sportives en favorisant la mixité et la diversité. En ce sens, le développement du suivi scolaire de l’élémentaire au lycée sera primordial, jusqu’à l’accompagnement des jeunes dans leur orientation professionnelle. Enfin, développer davantage le travail en réseau avec des partenaires locaux et l’éducation nationale en optimisant au mieux les Sections Sportives pour répondre notamment aux problématiques d’infrastructures.

Les conséquences de la fusion

Chez les seniors, l’équipe Une disputera la N2, la réserve la N3. Quant aux féminines, elles conserveront leur place en R1. Les formations de jeunes joueront au plus haut niveau régional. Les prévisions annoncent un peu plus de 800 licenciés, ainsi qu’un budget d’environ 1,5 million d’euros.

« Un club de football, même amateur, se doit d’avoir une organisation bien équilibrée. Le sportif sera mis en valeur par la communication et le marketing pour capitaliser des ressources humaines, financières et matérielles gérées par l’administratif et le financier. En ce sens, l’organigramme du club se décline en trois domaines : le sportif, cœur du projet, la communication et le marketing, capitalisant les ressources, puis l’administratif et le financier, gérant les ressources. Les sept employés en CDI des deux associations conserveront leur poste au sein du nouveau club. L’organigramme sportif, lui, n’est pas encore précisément connu. »

Qui sera le président de ce nouveau club ?

Gérard Soler, passé par le FC Sochaux, les Girondins de Bordeaux ou encore le Toulouse FC en tant que joueur, puis par l’ASSE comme président délégué, assurerait la présidence. Cet ancien attaquant (454 matches professionnels et 137 buts) a été élu, en 2000, meilleur dirigeant de club de Ligue 1 par France Football, aux côtés d’un ancien président des Verts, Alain Bompard. Depuis 2017, Gérard Soler intervient en tant que consultant sur le projet de fusion de ces deux clubs nationaux chartrains.

« Avant la fin du mois d’avril, le dossier définitif sera déposé à la Ligue. Si tout se déroule comme prévu, le nouveau club du bassin chartrain verra le jour le 30 juin 2018 et sera opérationnel dès la prochaine saison. L’écusson, l’intitulé ainsi que les nouvelles couleurs seront prochainement dévoilés. »