BilanN3

Franck Lefèvre : « On n’est pas programmé pour jouer le top 3 mais on s’y est mêlé »

22/05/2020 à 13:55

Avec ses 25 points pris en 15 journées disputées, l'US Vimy s'est positionnée cette saison comme la deuxième équipe la plus prolifique du championnat de National 3 Hauts-de-France. Une vraie réussite pour l'entraîneur Franck Lefèvre, dont l'objectif était le maintien.

Il y a un peu moins d’un an, lorsque l’US Vimy intégrait le championnat de National 3 pour la première fois de son histoire, son entraîneur Franck Lefèvre ne s’attendait pas à réaliser un exercice aussi satisfaisant. Au crédit de quatre victoires acquises lors des cinq premières journées, le club du Pas-de-Calais s’est rapidement installé aux sommets de la hiérarchie du championnat des Hauts-de-France. « On n’est pas programmé pour jouer le top 3, mais on s’y est mêlé », analyse Franck Lefèvre, fier du parcours accompli au cours de cette saison.

Cinquième au classement traditionnel, deuxième via le quotient

Lors des week-ends qui ont suivi, l’effectif vimynois a alterné le bon et le mois bon. Toujours est-il qu’au bout de sept mois de compétition, le club de l’Artois affiche le deuxième meilleur quotient « points acquis/matches joués ». Derrière l’AS Beauvais et sa moyenne de 1,87 point pris par journée, l’US Vimy place son curseur à 1,66 point pris par match. « Lorsque l’on prend la photographie à l’instant T, au moment de l’arrêt de championnats, et sachant que l’objectif était le maintien, on peut se dire que le bilan est plus que satisfaisant », se félicite l’entraîneur vimynois.

Pour expliquer cette réussite, Franck Lefèvre relève deux points : « Je n’occulte pas l’héritage laissé par Jean-Claude Froissart (ancien entraîneur, de 2008 à 2016), Makloufi Rabatachi (2016-2019) et Patrick Fiévet (ex-président, de 2000 à 2019). Aujourd’hui, je cherche à amener modestement ma pierre à l’édifice, en continuant à travailler avec humilité et détermination, au côté de la président Nathalie Cockenpot », assume le coach du club né en 1932. A cela s’ajoute l’état d’esprit et la politique du club relancé par l’ancien dirigeant un soir de juin 2000.

« Une équipe de guerriers, aux cœurs vaillants »

Au sein de « cet irréductible village de gaulois » de 4000 habitants, comme aime l’appeler Franck Lefèvre, se dresse, fièrement, cette « équipe de guerriers, aux cœurs vaillants ». A leur tête, leurs dirigeants travaillent dans la discrétion. « On est en passe de finaliser certaines choses, mais on ne pourra faire signer de licences qu’à partir de début juin. Et tant que rien n’est signé, on ne communique sur rien », prévient le manager vimynois au sujet de potentielles recrues.

Il poursuit : « Nous, c’est sur le terrain que l’on préfère s’exprimer. Et pour la saison 2020/2021, on entend garder nos valeurs et notre état d’esprit. » Avec quels objectifs ? « Le prochain exercice sera celui de la confirmation. On veut monter que l’on a notre place au sein du National 3 et qu’on a les armes pour jouer les trouble-fête. » Et, qui sait, pourquoi pas même continuer sur la lancée de la saison passée et jouer la montée en N2 d’ici la fin du championnat 2020/2021.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟