InterviewN1

Frédéric Reculeau (Avranches) : « Un championnat compliqué et imprévisible »

09/09/2020 à 16:43

Début de saison, objectifs, Covid, reports... Le coach d'Avranches Frédéric Reculeau se livre à Actufoot pour un premier bilan.

Frédéric Reculeau, quel bilan faites-vous de ce début de saison avec 6 points pris en 3 matchs ?

C’est un début de saison plutôt positif, au vu de la situation actuelle. Beaucoup de matchs ont été reportés, ce qui engendre des différences de rythme entre les équipes. Ces six points, nous sommes allés les chercher avec le cœur.

Est-ce que vous êtes dans les objectifs fixés ?

Les objectifs ne sont que des illusions, des projections sur du papier avant la saison. L’objectif principal, c’est de bien préparer son groupe. Je vais de match en match sans regarder trop loin.

Pensez-vous que cette saison perturbée par la Covid-19 peut aller à son terme ?

Ce que je peux dire, c’est que nos 10 jours d’interruption de préparation. nous ont fait défaut lors du premier match de la saison contre Concarneau (défaite 0-2 à domicile, ndlr). On se dit que c’est un championnat compliqué mais surtout imprévisible. Ca devient un championnat qui est un peu moins intéressant et dur à suivre. Ce qui est bien, c’est de tous jouer en même temps, être à la bagarre.

« L’impression de ne pas se préparer comme il faut »Frédéric Reculeau

Comment appréhendez-vous la période sans match ?

Durant notre préparation, on avait qu’une possibilité, c’était de se focaliser sur le premier match. Malheureusement, ce n’est pas une situation qu’on maîtrise, à laquelle on est habitué. Les cas de Covid sont arrivés assez tôt dans notre préparation donc on a eu des moments de doutes sur la suite surtout qu’on n’entendait parler que du Covid autour de nous à ce moment. Mais on doit s’adapter et avancer.

Comment avez-vous vécu le report au tout dernier moment de votre match contre Orléans ?

Quand on se prépare une semaine pour un match et qu’il est annulé la veille, c’est dur. On a l’impression de ne pas se préparer comme il faut car on passe une semaine à se préparer pour jouer contre un adversaire. On sait s’adapter mais ce n’est pas une manière optimale d’aborder la compétition.

Les hommes de Frédéric Reculeau recevront l’US Boulogne vendredi à 20h, pour la cinquième journée de National.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟