Conf' de presseJ32

Jorge Sampaoli (OM) : « Si on ne met pas les moyens, le projet va échouer »

08/04/2021 à 17:40

À deux jours d'affronter Montpellier pour le compte de la 32è journée de Ligue 1, l'entraîneur de l'OM, Jorge Sampaoli s'est exprimé en conférence de presse.

Le match contre Montpellier

C’est un match particulièrement important, au vu de leur proximité au classement, mais aussi de par les caractéristiques de l’adversaire. Montpellier est une équipe très solide, qui a remporté des matches importants, ils sont très bons offensivement, ils jouent avec beaucoup d’éléments dans la surface adverse. Ils proposent un jeu très pragmatique, très direct, avec des joueurs conquérants. On va voir si on peut étouffer les qualités de Montpellier.

Sur l’analyse de son groupe

Concernant notre diagnostic après un mois de travail, on voit un effectif qui cherche à créer du jeu. Conformément à ce que souhaite le staff technique, en modifiant d’anciennes habitudes. Avec des changements aussi profonds, il faudra du temps. Quand on arrive et qu’on a déjà un groupe de joueurs en place qui avaient travaillé avec une autre vision du jeu, c’est sûr que certains vont être adaptés à la suite, et d’autres non. Après, je suis exigeant envers mes joueurs concernant le terrain, le sportif, le respect de l’institution où nous nous trouvons, le respect du maillot.

L’ambition du club

L’histoire de l’OM m’a séduit, je rêve qu’on revienne à l’image du club que j’ai en tête. Pour ça, il faut que chaque acteur du club, du joueur à l’intendant, soit en capacité de mener le club à cet objectif. C’est notre responsabilité à chacun, nous ne pouvons être en deçà de notre histoire. Avec le président, nous ne parlons pas des moyens pour la saison suivante, mais des besoins du club et comment les combler. Si on n’a pas les moyens économiques, il faudra être créatif dans le recrutement pour être compétitif autrement. L’idée est de jouer avec des éléments de qualité et de recruter avec nos moyens. Si on ne met pas les moyens, le projet va échouer, c’est certain, mais le plus important est de parler franchement avec les gens et de savoir comment on va se préparer. Assurément, nous n’aurons pas le budget des grands clubs.

Jordan Amavi et Valentin Rongier

Ces deux joueurs ont essayé de revenir à l’entraînement, normalement. Ils n’ont pas réussi, on a dû en revenir au domaine médical pour diagnostiquer et comprendre la nature de leurs blessures, et pourquoi tant de récidives, a déclaré l’entraîneur argentin. On a dû prendre une décision quant à leur retour, car les blessures se sont avérées plus graves que prévues. L’objectif est que la prochaine fois qu’ils retrouvent le terrain soit la bonne.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟