Ligue des championsJ1

Julien Stéphan (avant Rennes-Krasnodar) : « C’est le match que j’attends, pas la musique »

19/10/2020 à 15:51

Julien Stéphan s'est montré déterminé et méfiant à la veille d'affronter Krasnodar (mardi, 21h), pour les débuts du Stade Rennais en Ligue des champions.

Le Stade Rennais y est enfin ! La récompense d’un dur labeur se présentera demain soir au Roazhon Park et Rennes aura la chance de faire son entrée en lice en Ligue des champions devant 5000 spectateurs. Alors oui, nous serons peut-être loin de l’ambiance rêvée pour cette campagne historique, mais c’est un moindre mal pour les Bretons, qui, à l’inverse de l’OM, du PSG ou encore de Lille ne connaîtront pas la tristesse de jouer à huis clos. Pour cette première très attendue par les supporters Rouge et Noir, la formation de Julien Stéphan accueillera l’adversaire qui semble le plus à sa portée dans le groupe. Un match important mais pas décisif selon le coach breton. « On ne peut pas le percevoir comme décisif. Important oui parce que c’est le premier et parce qu’on joue à domicile. Mais le résultat ne mardi ne décidera de rien, il restera encore quinze points à distribuer. »

« Profiter du moment et rester nous-mêmes » (Julien Stéphan)

Interrogé sur l’état d’esprit de son équipe, Julien Stéphan s’est voulu assez serein. On doit profiter du moment et rester nous-mêmes dans la manière de jouer, de fonctionner et dans l’attitude à avoir. On est tombé dans une poule difficile, Krasnodar mérite tout autant de respect que Chelsea et Séville. On n’est pas devin sur ce qu’il va se passer dans le groupe, on est concentré sur nous. Si la hiérarchie est respectée, Séville termine premier parce qu’il était dans le chapeau 1, Chelsea deuxième, Krasnodar troisième et Rennes ne fait pas de compétition européenne au printemps. Un discours pour enlever toute forme de pression sur les épaules de son groupe face à l’actuel 7e du championnat russe. Une formation que Stéphan a bien décortiqué, en atteste sa présentation. C’est une équipe qui a beaucoup d’internationaux et qui a l’habitude de la Coupe d’Europe. Elle a un jeu moderne, est ambitieuse avec le ballon et intense à la perte de balle. Elle a la faculté à créer du danger dans les 30 derniers mètres. Elle peut être parfois un peu déséquilibrée mais l’enjeu et la compétition vont faire que ce petit défaut va être rectifié. Elle mérite le respect de par ce qu’elle fait, elle a aussi un entraîneur jeune qui propose des choses intéressantes. Une affiche que le coach rennais ne prend donc pas du tout à la légère et qu’il attend impatiemment. Au contraire de l’hymne de la Ligue des champions sur laquelle il a été questionné, et qui a plus de résonnance dans l’esprit des joueurs à en croire Damien Da Silva, également présent en conférence de presse. La musique ne nous fera pas gagner des points, c’est le match que j’attends », a lâché le coach rennais. Si ses joueurs finalisent actuellement leur préparation, Julien Stéphan, lui, semble déjà décidé à en découdre.