Ligue des ChampionsJUVEOL

Juve – OL : les cinq raisons d’y croire… et de ne pas y croire !

05/08/2020 à 17:05

A J-2 du huitième de finale retour de la Ligue des Champions entre la Juventus Turin et l'OL (1-0 à l'aller pour Lyon), Actufoot évoque cinq points qui permettent de croire à une qualification des joueurs de Rudi Garcia pour le Final 8. Nous avons aussi pensé à cinq points qui laissent à penser que la tâche sera tout de même extrêmement difficile...

Les 5 raisons de croire à l’exploit…

L’OL en ballottage favorable…

  • Parce que l’OL a remporté le match aller et que selon les statistiques de l’UEFA en Champions League, les équipes qui s’imposent (1-0) lors de la première confrontation possèdent 70% de probabilité de se qualifier au retour. Bien sûr, le football récent nous a prouvés qu’un ballottage favorable parfois beaucoup plus important (ex : Barcelone/Liverpool en 2019) pouvait vite être balayé…

L’ADN des grands matches

  • Car l’Olympique Lyonnais a dans son ADN cette faculté à se sublimer, à hausser son niveau de jeu dans les grands rendez-vous face aux grosses écuries européennes, à l’instar du match aller contre la Juve. Pour rappel, dix ans en arrière, la bande à Govou, Lisandro et Cris sortait le Real Madrid de… Cristiano Ronaldo. Plus récemment, elle a fait plus que souffrir le Manchester City de Guardiola.

Un seul but pourrait suffir

  • Parce que Lyon possède des atouts offensifs pour marquer au moins un but à la Juventus et que cela pourrait suffire, même si l’armada offensive de la Juve reste tout à fait capable de faire trembler les filets à tout moment et à plusieurs reprises. Sans l’appui du public italien et avec les valeurs affichées au match aller par les Gones, on se dit que l’OL a les moyens de ne pas encaisser trois buts, s’il en marque au moins un.

La Juve en méforme

  • Parce que la Juve n’est pas dans une dynamique de résultats positive. Bien sûr, elle a fait tourner, donner du repos à Cristiano Ronaldo, mais il n’empêche que les trois défaites sur les quatre derniers matches de championnat font aussi tâche que le jeu turinois inquiète.

Un Final 8 qui laisse le droit de rêver à quelque chose d’énorme

  • Car la Ligue des Champions n’a peut-être jamais été aussi « accessible » pour ses participants restants et qu’une place en dans le Final 8 et son format inédit n’interdirait pas de rêver de victoire finale. Il s’agit d’ailleurs du seul moyen pour que l’OL puisse jouer une Coupe d’Europe en 2020/2021 et on ne peut pas imaginer que ce n’est pas une touche de motivation supplémentaire dans le vestiaire lyonnais.

Les 5 raisons de ne pas y croire…

Le manque de rythme

  • C’est l’aspect qui semble le plus évident : le manque de compétition. Avec un seul match officiel dans les jambes, qui s’est, qui plus est, disputé sur un rythme assez bas en finale de la Coupe de la Ligue, l’OL pourrait arriver et subir un déficit dans l’intensité par rapport à une équipe turinoise qui a terminé son championnat. Cette baisse de rythme s’est ressentie contre le PSG au cours des 90 premières minutes et il ne faudra pas flancher contre la Juve.

La Juve a des stars qui répondent dans les grands matches

  • Parce que les Bianconeri disposent entre autres de Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala et du maître artificier et ex-Lyonnais Miralem Pjanic… Des joueurs exceptionnels sur le plan offensif, capables sur une action, une frappe, un coup de génie ou un coup de pied arrêté de faire basculer une rencontre. Les grands joueurs aiment briller dans les grands rendez-vous.

Sarri joue son avenir

  • Parce que Maurizio Sarri joue peut-être son avenir à la tête de l’équipe turinoise et qu’une élimination en 8e de finale face à l’OL ferait tâche. Si l’entraîneur italien vient de rafler un nouveau Scudetto, il ne l’a pas glané aussi facilement que par le passé et les prestations de son équipe, dans le jeu, ont du mal à convaincre. L’ex-coach du Napoli doit absolument passer ce tour et va certainement motiver et préparer ses joueurs en conséquence.

La Juve a remonté plus difficile que ça

  • Car la Juventus a déjà fait plus compliqué. En 2019, elle s’était inclinée (2-0) lors du match aller contre l’Atletico Madrid au Wanda Metropolitano. Au retour, un triplé de Cristiano Ronaldo avait permis de remonter un score qui paraissait beaucoup plus dur à refaire qu’aujourd’hui face à Lyon.

Un historique très défavorable aux clubs français

  • L’histoire fait partie de la beauté du foot mais entre la Juve et l’OL, elle ne donne pas vraiment l’avantage aux Français. En effet, aucun club de l’Hexagone n’a réussi à éliminer la Juventus Turin dans une double confrontation en Europe…

Cette dernière donnée n’est pas très rassurante mais les séries existent pour être stoppées, non ?