PortraitEco

Kalisport : « Nous aidons une association à mieux communiquer via son site internet »

14/04/2018 à 11:26

Parce qu’ils font aussi le football, retrouvez toutes les semaines le portrait d’un acteur économique du sport. Ce samedi, nous sommes partis à la rencontre de Geoffrey Launay et Guillaume Ortis, créateurs de la solution Kalisport, une plateforme pour mieux gérer le quotidien des clubs amateurs (communication, logistique, événementiel). Il y a 4 ans, après une formation en alternance chez Alkante, c’est Geoffrey qui propose à Guillaume de développer la plateforme qu’est aujourd’hui Kalisport. Ils se rejoignent sur un point : aider le sport amateur et les bénévoles. De fil en aiguille et en intégrant l’expertise Alkante sur l’infrastructure et l’hébergement, le site est devenu un véritable outil multifonctions et peut aujourd’hui adresser des milliers de clubs.

Quelle est votre proposition de valeur pour le football amateur ?

Nous n’avions pas d’ambition particulière par rapport au marché ; nous nous servons de Kalisport en tant que laboratoire pour tester des fonctionnalités qui simplifient la vie du bénévole. C’est notre fil conducteur. Nous aidons une association à mieux communiquer via son site internet et se gérer en interne. On crée un lien entre l’adhérent et le club par l’intermédiaire de l’outil club ; un réseau social interne. On écoute les demandes et besoins de clubs et on y répond en les automatisant.

Pour découvrir la solution, c’est ici

Quel sont vos projets en 2018 ?

Toujours plus de fonctionnalités vont aider les clubs dans leur quotidien. Nous voulons asseoir Kalisport pour devenir un acteur reconnu sur la partie gestion de club et communication. Nous sommes en train de travailler sur la transversalité avec les structures avec lesquelles il va interagir ; par exemple sur les mises à jour des informations liées aux matches. Sur la partie football, nous avons 2 projets : la récupération des calendriers des compétitions et l’organisation des tournois.

Qui est votre principal concurrent ?

Nous avons une double proposition de valeur : gestion et communication. Sur la partie communication, nos concurrents sont Footeo, Sportregion et Quomodo. Sur la partie gestion d’une communauté loisirs, on est face à Sporteasy.

Une innovation marquante de ces 3 dernières années ?

Guillaume Ortis : pour moi, c’est l’explosion des objets connectés dans le sport. Dans le cadre d’Alkante, on est beaucoup sur cet aspect dans le monde de l’industrie ; on est en relation avec les collectivités locales pour équiper des salles de sport (éclairage / énergie).
Geoffrey Launay : Depuis quelques années, on voit l’émergence d’outils permettant d’effectuer du live streaming d’événements tel que Facebook Live ou Periscope. Dans le monde du sport, cette pratique commence à prendre de l’ampleur. Ces outils très accessibles permettent de développer une « fan experience » très intéressante, y compris pour les personnes qui ne sont pas présente au moment de l’événement.

Quelle est votre plus belle réussite ?

GO : Celle d’arriver à faire perdurer l’équipe Alkante telle qu’elle est aujourd’hui. On arrive à trouver du plaisir avec des projets qui dépassent le cadre professionnel.
Geoffrey Launay : à titre personnel, c’est Kalisport dans le sens où on a réussi à simplifier la vie des bénévoles, notamment les tâches administratives.

Si vous étiez une personnalité ?

GO : Essayer d’être moi-même.
GL : Une personnalité qui m’impressionne, c’est Ellon Mosk, le créateur de Tesla. Par son côté à vouloir démocratiser ses innovations technologiques dans le sens de l’entreprise et du business.

Si vous étiez une expression ?

Une expression qui vient de Guillaume et adoptée chez nous : « On n’est pas à l’abri d’avoir de la chance ».

Où serez-vous dans 6 ans ?

L’histoire de Kalisport se repose sur le fait qu’on n’ait pas d’objectifs sur le long terme, ce qui ne nous donne pas de limites non plus. L’année des Jeux Olympiques, Kalisport sera toujours à la disposition des clubs mais plus éprouvé et plus abouti. Si on peut dépasser le million d’utilisateurs dans 6 ans, ce sera une fierté.