National21e j.

Karim Mokeddem (Lyon La Duchère) : « On est des hommes, on ne va pas se cacher »

09/02/2018 à 9:28

L'entraîneur de Lyon La Duchère, Karim Mokeddem, a admis qu'il fallait faire plus pour espérer se maintenir dans ce championnat de National, alors que se profile, ce soir, la 21e journée face à l'US Concarneau.

Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

On prépare ce match pour le gagner. On n’a pas le droit de perdre. Il faut qu’on y mette les ingrédients. Tout le monde nous a vu trop beaux pendant six mois, comme une équipe qui joue bien au foot. Or, en National, le ventre mou n’existe pas. Soit on joue la montée, soit le maintien. Là, dès qu’on fait des contre-performances, on est de suite dans le championnat où il faut répondre présent. Au delà d’être bons au foot, il faut avoir les hommes.

Ce n’est pas le cas ?

Il faut qu’on réponde présent. Ca s’agite beaucoup autour du club. Il ne faut plus parler, il faut agir. Tout le monde nous voyait chatouiller les premières places. Or, lors de la 2e saison, il faut de la sérénité, du calme et de la patience. Force est de constater que ces dernières semaines, on n’a pas eu ces ingrédients. A commencer par les joueurs.

Et vous ?

Au niveau du staff, je savais depuis le début quel championnat on allait jouer. La deuxième année, c’est la plus dure, l’année de tous les dangers. On y est, on est des hommes, on ne va pas se cacher.

Concarneau, votre adversaire, est aussi dans sa deuxième année…

Oui, mais c’est un adversaire qui est dans une spirale positive. Ils ont enchaîné des victoires et des matches nuls, ils ont joué un 16e de finale de Coupe de France. Au classement, on est ex-aequo, car nous avons fait un très bon début de saison, mais eux sont dans une spirale positive. C’est une bonne équipe, ils ont de bons manipulateurs de ballon. Ils ont des latéraux qui apportent beaucoup. Offensivement, ils ont une grosse vitesse de percussion. C’est une équipe qui n’est pas à sa place.

Crédit : DR