DossierLatéral gauche

Latéral gauche : une relève résolument offensive pour l’équipe de France (4/6)

26/02/2021 à 16:23

Après avoir réalisé l'état des lieux des forces en présence de l'équipe de France au poste de latéral gauche, Actufoot prend la température de la relève. Et celle-ci s'annonce résolument tournée vers l'attaque... (Photo à la Une : Théo Hernandez / Crédit : DR).

Contrairement à ce qui a pu être le cas à certaines périodes et la ce qu’il en est actuellement sur l’aile droite, aujourd’hui, le poste de latéral gauche en Equipe de France est fourni. Avec des joueurs comme Lucas Hernandez, les deux Mendy, Digne ou encore Kurzawa, le sélectionneur des Bleus dispose de nombreuses possibilités, et pas des moindres. C’est ainsi que la relève que l’on vous présente ci-après a du pain sur la planche pour espérer faire bouger les lignes…

Théo Hernandez (AC Milan, 23 ans), juste une question de temps

(Crédit Photo : Philippe Le Brech / FFF)

Chez les Hernandez, le poste de latéral gauche est une affaire de famille ! Après Lucas (25 ans, Bayern Munich) lancé en mars 2018 et propulsé comme titulaire trois mois plus tard à la Coupe du Monde en Russie, c’est au tour de Théo (23 ans, AC Milan), de taper avec véhémence à la porte des Bleus. Alors que les deux gros clubs de Madrid ne lui ont jamais réellement témoigné leur confiance, c’est en Italie que le natif de Marseille est en train de casser la baraque. Solide sur le plan défensif, il s’est découvert en Lombardie des talents de buteur, devenant le défenseur gauche le plus prolifique de l’histoire de l’AC Milan sur une saison (Il marque environ une fois tous les 5 matches depuis son arrivée, 12 buts en 65 apparitions).

Sélectionné chez les U18, U19 et U20 de l’équipe de France, le Milanais aurait pu goûter aux Espoirs en 2017 mais il avait préféré opter pour des vacances à Marbella… Un épisode pas génial pour parfaire sa réputation qui semble désormais derrière celui que Paolo Maldini imagine comme l’un des trois futurs meilleurs défenseurs du monde. Lucas-Théo, bientôt en concurrence en équipe de France ?

Rayan Aït-Nouri (Wolverhamton, 19 ans), le grand espoir du poste

(Crédit photo : Icon Sport)

Il est jeune, talentueux et beaucoup le considèrent comme l’avenir des Bleus dans le couloir gauche. Lancé avec Angers au Parc des Princes à 17 ans dans la même zone que Kylian Mbappé, Rayan Aït Nouri est une véritable « pépite ». Ce n’est pas un hasard si Jorge Mendes, l’agent le plus influent du monde l’a rapidement attiré dans son empire. Dès lors, il semblait évident qu’il serait difficile pour la Ligue 1 de retenir le jeune défenseur, même si Monaco, a semblé quelques temps être un point de chute sérieux. C’est finalement à Wolverhampton, au sein de la colonie de joueurs portugais représentés par Mendes que l’international espoirs (3 sélections) a atterri en octobre dernier sous la forme de prêt avec option d’achat.

Buteur dès sa première titularisation contre Crystal Palace faisant de lui le plus jeune français de l’histoire à marquer en Premier League, il dispose, malgré une blessure fin janvier, d’un temps de jeu conséquent pour une première saison outre-Manche (13 matches). L’avenir lui appartient s’il fait ce qu’il faut.

A lire aussi : Le « TGV » Rayan Aït-Nouri est lancé, attention d’Angers 

Il a le même agent (Jorge Mendes) que Cristiano Ronaldo. Il est passé pro à Angers SCO à seulement 16 ans et serait déjà…

Publiée par Actufoot Ile de France sur Mercredi 24 octobre 2018

 

Romain Perraud (Brest, 23 ans), un potentiel à démontrer plus haut

(Crédit photo : Icon Sport)

Sans contestation aucune meilleur latéral gauche de Ligue 1 depuis le début de saison, Romain Perraud gravit les échelons plus doucement que les autres, à son rythme. Explosif en Ligue 2 avec le Paris FC, l’ex-Niçois n’est pas considéré sur la Côte d’Azur pour le plus grand bonheur de Brest, qui le recrute à l’été 2019. Après une première saison intéressante, il se révèle cette année comme un élément moteur dans le dispositif d’Olivier Dall’Oglio (3 buts, 5 passes décisives).

Habitué des sélections tricolores U17,U18,U19 et U20, le Toulousain de naissance a peut-être manqué d’un peu d’exposition à un certain moment pour titiller les Espoirs. S’il a récemment prolongé son contrat avec Brest jusqu’en 2025, il ne devra pas s’éterniser dans le Finistère si ses ambitions sont tournées vers l’équipe de France A. L’Olympique Lyonnais aurait des vues sur lui en prévision du prochain estival et cela pourrait représenter le saut en avant idéal. Transfuge de Nantes, Léo Dubois lui a montré la voie à droite en devenant international grâce à ses performances dans la capitale des Gaules.

Faitout Maouassa (Rennes, 22 ans), il a gravi tous les échelons

(Crédit photo : Germain Rezé / FFF)

International français des U17 aux Espoirs, Faitout Maoussa est loin d’être un inconnu des équipes de France de jeunes. Sa situation est globalement similaire à celle de Romain Perraud. Identifié comme l’un des meilleurs latéraux de Ligue 1, le Rennais doit encore franchir quelques paliers pour espérer toucher la sélection des A.

Titulaire dans le couloir gauche breton, son avenir s’écrit peut-être toutefois ailleurs alors que le club Rouge et Noir devra gérer l’éclosion d’Adrien Truffert (voir plus bas), qui a prouvé qu’il avait le niveau pour être titulaire à Rennes.

Yvan Maçon (ASSE, 22 ans), très prometteur avant sa blessure

(Crédit photo : DR)

On peut avoir eu un parcours atypique et briller de mille feux en équipe de France. Certains comme Franck Ribéry ou Mathieu Valbuena l’ont prouvé et Yvann Maçon, qui vivait une ascension exceptionnelle juste avant sa grave blessure, n’est pas interdit de rêver. Révélation du début de saison stéphanois, le droitier qui joue à gauche avait démontré un volume de jeu impressionnant sous les ordres de Claude Puel.

Des performances récompensées par une première convocation chez les Espoirs qui tournera finalement au cauchemar en octobre. Titulaire contre la Slovaquie dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2021, l’ancien joueur de Dunkerque (N1) est victime d’une rupture des ligaments croisés du genou. Alors que son retour dans une forme optimale ne devrait pas intervenir cette saison, saura-t-il revenir à son meilleur niveau après ce coup dur ?

Yvann Maçon  Itinéraire d’un homme déterminé

Ils ont aussi leur carte à jouer dans le futur

Adrien Truffert (19 ans, Rennes). Buteur et passeur décisif pour son premier match de Ligue 1 contre Monaco cette saison, l’international espoirs (2 sélections) a démontré toutes ses qualités sur le plan défensif et offensif lorsqu’il a suppléé Maouassa, convalescent pendant plusieurs semaines. Conscient de son potentiel, son club vient de lui faire signer une prolongation de contrat jusqu’en 2025.

Arthur Zagre (19 ans, Dijon). Considéré comme un très grand talent du centre de formation du PSG, le natif de Neuilly-sur-Seine avait été convoqué par Thomas Tuchel à 16 ans en stage de pré-saison. Finalement cédé de manière assez surprenante à Monaco lors de l’été 2019, il a été jugé trop tendre la saison dernière par Leonardo Jardim. Le club de la Principauté l’a prêté pour l’exercice en cours à Dijon où il n’a pas disputé la moindre minute (2 apparitions en N2). Sa progression connait un coup d’arrêt et cela fait peut-être partie de son apprentissage.

Rémy Vita (19 ans, Bayern Munich). Transféré au Bayern Munich l’été dernier tout juste après avoir effectué ses débuts en Ligue 2 avec Troyes, le défenseur entame sa première saison en Bavière comme piston gauche au sein de l’équipe réserve. Sa progression est indéniablement à suivre.

Ziyad Larkèche (18 ans, Fulham). Arrivé au PSG à l’âge de 10 ans, il ne s’est pas vu proposer sept ans plus tard et à sa grande surprise, de contrat professionnel. C’est pour cela que l’ex-Parisien, qui ne manquait pas de prétendants en Europe, a fait le choix de signer pro à Fulham où il se fait actuellement les dents avec les U23.

Jean-Claude Ntenda (18 ans, Juventus Turin). Egalement formé dans la région parisienne avant d’être recruté par Nantes en 2017, Ntenda a été attiré par la Juve en janvier 2020. Depuis, le défenseur originaire de Champigny-sur-Marne évolue avec la Primavera du club italien et participe quelques fois aux séances des pros sous la conduite d’Andrea Pirlo.

Junior Ntenda (ex-Nantes) : « Dans mon couloir, je jouais parfois avec Cristiano Ronaldo »

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟