GambardellaU18

Le SA Mérignacais dans la cour des grands

28/02/2020 à 11:31

Le SA Mérignacais est l’invité surprise des quarts de finale de la Coupe Gambardella. Nous avons décrypté la saison des U18 du club girondin, qui réalisent un parcours exceptionnel en coupe comme en championnat.

Mohamed Tariqui se souviendra longtemps de ce 23 février 2020 ! Auteur de l’unique but du match contre le Toulouse FC en première période, le milieu de terrain mérignacais s’est également illustré en fin de rencontre par un double sauvetage incroyable sur sa ligne de but ! Et si elle a été acquise par la plus petite des marges, la victoire du SAM n’en était pas moins méritée, tant les joueurs de Kévin André ne se sont pas laissés impressionner par leurs adversaires toulousains.
Conquérants en première période, les Girondins auraient pu laisser passer leur chance en ne convertissant pas trois grosses occasions, mais leur persévérance a été récompensée par ce but de Tariqui, à l’affût d’un premier arrêt du gardien toulousain. À vrai dire, malgré l’enjeu du match et la qualité de l’opposition, il ne fallait pas s’attendre à voir une équipe mérignacaise recroquevillée sur elle-même, pas le genre de la maison.

55 buts en 12 matchs de R1

Pensionnaires du Groupe B de Régional 1 de la Ligue de Football Nouvelle Aquitaine (LFNA), les U18 du SAM en occupent la tête après douze journées, à égalité de points avec leurs rivaux d’Angoulême CFC. Ces derniers sont d’ailleurs les seuls à avoir fait tomber le SAM cette saison en s’imposant 2-1 lors de la 9e journée le 7 décembre. Quelques semaines auparavant, le 28 septembre, les Mérignacais s’étaient imposés sur le même score face aux Angoumoisins lors du 2e tour de la Coupe Gambardella. La belle programmée le 23 mai prochain a déjà des allures de finale dans un championnat littéralement survolé par les deux équipes.
Comme l’ACFC, le SAM affiche un bilan de 9 victoires, 2 nuls et 1 défaite, et si la différence de buts particulière permet pour l’instant à Angoulême d’être en tête, le force offensive mérignacaise n’a nulle autre pareille dans ce Groupe B. Le SAM a ainsi marqué 55 buts en 12 matchs de R1, dont un 15-0 passé à la malheureuse formation de Lormont ! Et les Mérignacais ne sont pas en reste concernant la Coupe Gambardella, avec 24 buts marqués en 9 matchs pour s’inviter au bal des clubs professionnels, à un niveau où peu de clubs amateurs sont habituellement conviés.

5 matchs de plus pour atteindre les quarts de finale

Pour y parvenir, le SAM, entré dans la compétition dès le 1er tour, aura disputé cinq matchs de plus que son adversaire en quart de finale, le FC Nantes, dont l’aventure a débuté au stade du 1er tour Fédéral. Ce véritable parcours du combattant a commencé le 31 août au Parc des Sport du Bouilh de Saint-André de Cubzac. Opposés à une formation de R2 LFNA, candidate à l’accession en R1, les SAMistes débutaient avec sérieux en dominant largement ce premier match (victoire 4-0).
Un mois plus tard, Angoulême était donc écarté du chemin menant au Stade de France, puis vint ce difficile 3e tour contre Villenave Jeunesse, grosse pointure du Groupe C de Régional 1 LFNA, le 19 octobre au Stade Alain-Roche de Villenave d’Ornon. Au terme d’un match nul 1-1, les Mérignacais arrachaient la qualification lors de la séance des tirs au but (3-4). C’est avec bien moins de difficultés qu’ils disposaient de La Jeanne d’Arc de Dax (R2 LFNA) lors du 4e tour le 2 novembre (victoire 5-2). Dernière marche avant le 1er tour Fédéral et l’entrée des clubs évoluant en U19 Nationaux (avec seulement des U18 autorisés à disputer la Coupe Gambardella cette saison), la réception d’une autre grosse pointure de R1 LFNA, l’UA Niort-Saint-Florent, qui lutte pour la première place au sein du Groupe A, s’annonçait bien plus compliquée. En l’emportant difficilement 3-2, le SAM pouvait continuer de rêver.

La joie su SA Mérignacais au coup de sifflet final du match contre Toulouse en 8e de finale de la Coupe Gambardella.
La joie su SA Mérignacais au coup de sifflet final du match contre Toulouse

Aussi bien qu’en 2005-2006

Le 15 décembre, une semaine après leur déconvenue contre Angoulême en championnat, Kévin André et ses joueurs se déplaçaient à Cholet pour y défier une équipe évoluant en U18 Régional de la Ligue des Pays de la Loire (poule unique). Ce premier déplacement hors des frontières de la LFNA se soldait par un succès 4-3 pour le SAM, qui accédait ainsi aux 32es de finale. Et c’est un déplacement encore plus long qui attendait la formation girondine, du côté d’Avranches, au lendemain des fêtes de fin d’année (12 janvier), contre autre formation de R1 candidate à l’accession en U19 Nationaux, mais issue cette fois-ci de la Ligue de Normandie. Après la photo souvenir au pied du Mont Saint-Michel, les Mérignacais obtenaient la qualification grâce à un court succès 1-0.
Après ces deux voyages victorieux, c’est à domicile qu’était programmé le 16e de finale contre ESM Gonfreville, également pensionnaire de la R1 normande, le 2 février. Une formalité pour le SAM qui s’imposait 3-0 et s’offrait ainsi un premier 8e de finale de Gambardella depuis 2016. Le club se prenait alors à rêver d’un destin identique à celui des U18 de 2004-2005, à l’époque entraînés par Jérôme Dauba. Après avoir remporté la Coupe d’Aquitaine en U18, cette génération avait atteint les quarts de finale de la Coupe Gambardella en U19 lors de la saison suivante, un exploit associé d’une accession en U19 Nationaux !

Le SAM prêt à relever le défi nantais en quart de finale de la Coupe Gambardella.
Le SAM prêt à relever le défi nantais en quart de finale

Génération dorée

S’il faudra encore lutter pour accéder au niveau national via le championnat, la nouvelle génération U18 du SAM a déjà fait aussi bien que sa devancière en disposant brillamment du TFC en 8es de finale ce fameux 23 février. Le 15 mars prochain au Stade Robert-Brettes de Mérignac, elle aura l’opportunité de faire encore mieux contre une formation nantaise qui a facilement disposé des Chamois Niortais en 8e de finale. L’actuel deuxième du Groupe C en U19 Nationaux est prévenu, son statut de favori ne pèsera pas lourd sans un investissement maximum face à un adversaire qui réalise une saison tout simplement exceptionnelle.

Le SAM, presque 80 ans d’histoire !

Créé en 1942 sous l’appellation Stade Amical Mérignacais, le SAM a intégré l’entité omnisports nommée Stade Athlétique Mérignacais en 1972. Le club omnisports est aujourd’hui le plus important d’Aquitaine avec 70 disciplines représentées et près de 7000 ! Réputée pour la qualité de sa formation, la section football évolue en R2 chez les séniors. Et attention à ne pas confondre le SAM avait son rival local de Mérignac Arlac, qui évolue également en U18 R1 (Groupe C), ainsi qu’en N3 chez les séniors.

Crédit photos : SAM, Laurent Couget, District de Gironde