Info

Ligue 2 : Ce qu’il faut retenir de la 21e journée

28/01/2020 à 15:06

Des buteurs qui confirment, qui renaissent ou qui voient rouge, Orléans qui se remet à y croire, le PFC et Rodez en panne sèche, le bijou de Youssouf… Dix faits à retenir de la 21e journée de Ligue 1.

Grbic lancé comme un frelon

Transféré à l’OL ces derniers jours, le désormais ancien havrais, Tino Kadewere, trône toujours en tête du classement des buteurs de Ligue 2 avec 18 réalisations, mais plus pour très longtemps. En effet, l’attaquant autrichien de Clermont, Adrian Grbic, semble bien lancé pour prendre la première place de ce classement dans les prochaines semaines. Après son superbe triplé contre l’ESTAC lors de la 20e journée, Grbic a marqué un but précieux pour son équipe à Lens samedi après-midi. Sa quinzième réalisation de la saison a permis à Clermont de ramener un bon nul de Bollaert (1-1) et de rester dans le coup pour une place sur le podium.

Résurrection pour Umut Bozok ?

Meilleur buteur de Ligue 2 en 2017-2018 avec le Nîmes Olympique, Umut Bozok n’a pas connu la même réussite en Ligue 1 lors de l’exercice suivant (25 matchs, 14 comme titulaire, 2 buts). L’attaquant franco-turc est donc redescendu d’un cran cette saison pour se relancer avec le FC Lorient. Une opération plus compliquée que prévue, même si une nouvelle accession se profile pour lui avec les Merlus, actuels leaders. Après vingt journées de Ligue 2, Umut Bozok n’avait en effet trouvé le chemin des filets qu’à une seule reprise. Nul doute que le deuxième, qui a donné la victoire à Lorient dans le temps additionnel contre Nancy vendredi soir (2-1), a dû lui faire un bien fou ! Voilà une excellente nouvelle pour son club dans la course à la Ligue 1.

L’aller/retour de Teddy Chevalier

Arrivé à Valenciennes cette saison en provenance du KV Courtrai (Belgique), Teddy Chevalier a atteint la barre des dix buts dans un Stade du Hainaut givré vendredi soir (1°). Auteur de l’unique but du match sur penalty face au Mans, l’attaquant âgé de 32 ans a parfaitement réussi son retour en France après trois belles saisons en Jupiler Pro League (98 matchs, 33 buts). Déjà buteur lors du match aller (victoire 2-1 de VAFC au Mans lors de la 3e journée, ndlr), Teddy Chevalier aura fait bien des misères aux Manceaux cette saison !

Crédit photo : VAFC

Chambly sait voyager

L’air de rien, le FC Chambly se dirige tout doucement vers le maintien pour sa première saison historique en Ligue 2. Sur la pelouse de Grenoble les joueurs de Bruno Luzi ont une fois de plus montré qu’ils savent voyager en ramenant un cinquième match nul à l’extérieur (0-0). Ajouté aux trois victoires, pour autant de défaites, on obtient un bilan « extérieur » plus qu’honorable pour un promu qui reste sur une série de quatre matchs sans défaite (2 victoires, 2 nuls). Désormais 13e du classement, Chambly possède six points d’avance sur la zone rouge.

Mohamed Youssouf, quelle première !

Arrivé à l’AC Ajaccio en 2018 en provenance de Vannes, Mohamed Youssouf disputait à Caen son troisième match de la saison en championnat, le deuxième consécutif après celui remporté contre Grenoble lors de la 20e journée, durant lequel il avait délivré une passe décisive. Depuis ses débuts professionnels lors de la saison 2007-2008 sous les couleurs du Havre AC, le milieu de terrain n’avait jamais marqué le moindre but en L2 ou L1. C’est désormais chose faite et de quelle manière ! Sur une passe en retrait de Coutadeur, Youssouf a placé une merveille de frappe enroulée du droit à l’entrée de la surface pour tromper Benjamin Leroy. Ajouté au fait que l’on jouait alors la 92e minute de la rencontre et que le score était toujours nul et vierge, on tient ici « Le » but de cette 21e journée !

Le Paris FC et Rodez ne gagnent plus

Auteurs d’un match nul vierge vendredi soir à Charlety, le PFC et le RAF ne sont pas parvenus à renouer avec le succès. Les Parisiens n’ont plus gagné depuis six matchs, tandis que les Aveyronnais n’ont remporté qu’une seule rencontre sur les neuf dernières journées, pour huit défaites et donc un match nul. Si la trajectoire de Rodez peut inquiéter, le Paris FC a mis fin à l’hémorragie de défaites qui l’avait frappé en d’année 2019 (quatre revers consécutifs). Le deuxième club de la Capitale est toujours 19e et relégable, mais Niort, premier barragiste, ne pointe qu’à un petit point.

Bese en mode buteur

Arrivé au HAC en 2017 en provenance du MTK Budapest, Barnabas Bese est depuis devenu un cadre de la défense normande (4e saison, 107 matchs dont 94 comme titulaire). Ce lundi soir, dans l’ultime rencontre de la 21e journée face à l’ESTAC Troyes, l’international hongrois a aussi montré qu’il sait marquer des buts d’attaquants en plaçant tranquillement le ballon, du plat du pied, dans le petit filet droit de Gauthier Gallon. Ce but marqué à la 22e minute, son deuxième de la saison, a permis au Havre d’empocher un précieux succès contre un concurrent direct. Désormais cinquième, le club normand est à trois longueurs de l’ESTAC, quatrième, et à quatre de l’AC Ajaccio, troisième.

Mickaël Le Bihan décisif, puis expulsé…

Alors que l’AJA flirtait avec la zone de relégation au terme de la phase aller (seulement trois longueurs d’avance sur le premier barragiste), les Bourguignons se sont refaits une santé en ce début d’année en enchaînant deux victoires consécutives au Mans, puis à domicile face à Sochaux vendredi soir. Un succès qui s’est dessiné grâce à un but de Mickaël Le Bihan peu à l’heure de jeu. Décisif pour la troisième fois de la saison sur une bonne passe en retrait de Sakhi, l’ancien niçois a vu sa joie gâchée par une expulsion en toute fin de match.

Valentin Jacob aussi !

Auteur de son deuxième but de la saison d’une superbe tête plongeante en début de match à Châteauroux (11e), le milieu niortais a connu la même mésaventure que Le Bihan, avec des conséquences plus importantes. Averti juste après avoir marqué sur un tacle non maîtrisé (12e), il a écopé d’un second carton jaune quelque peu sévère à la 39e minute. Cinq minutes après son expulsion, les Castelroussins égalisaient sur un pénalty de Romain Grange. Si les Chamois Niortais ont réussi à tenir le match en nul en infériorité numérique en seconde période, ils pouvaient tout de même avoir quelques regrets à la fin du match.

L’espoir revient pour Orléans

En remportant son troisième succès de la saison face à Guingamp au Stade de la Source (2-0), le deuxième en trois journées, l’US Orléans s’est totalement relancée dans la course au maintien. Au fond du trou en décembre après une cruelle défaite au Mans (3-2 après avoir mené 1-2 jusquà la 78 e minute, ndlr), l’USO avait redressé la tête contre Sochaux (1-0) juste avant la trêve, avant de subir une courte défaite à Chambly lors de la 20e journée. Avec trois points de plus Orléans est toujours lanterne rouge, mais revient à deux longueurs de Niort, actuel barragiste, et à quatre du Mans, premier non relégable.

Crédit photo Une : Paris FC