Diplôme

Officiel : la liste des entraîneurs choisis pour intégrer la session du BEPF 2019-2020 est connue !

19/04/2019 à 17:15

Info Actufoot ! Découvrez la liste des 10 entraîneurs choisis pour intégrer la promotion 2019-2020 du BEPF (Brevet d'entraîneur professionnel) plus haut diplôme français en matière de coaching !

La liste : Julien Sablé (ASSE), Claudio Caçapa (OL), Franck Haise (Lens), Philippe Bizeul (Lorient), Pascal Moulin (Jura Sud), David Bechkoura (Monaco), Alexandre Dujeux (AC Ajaccio), Stéphane Dumont (Stade de Reims), Sonia Haziraj (Pôle Espoirs féminins Rennes), Romain Pitau (Montpellier).

Pascal Moulin (Jura Sud) : « Ca doit laisser de l’espoir aux autres entraîneurs amateurs »

Comment réagissez-vous à cette entrée au BEPF ?

Ca fait quatre ans que mon dossier est retenu pour l’entretien. J’ai été admis cette année. Je suis heureux de pouvoir entrer en formation pour continuer à apprendre et aller de l’avant.

C’est une récompense du travail accompli depuis des années ?

Je ne sais pas. Je suis allé quatre ans en entretien, j’ai été persévérant, mon profil pouvait interpeller. Après, le parcours réalisé avec Jura Sud où on arrive avec des moyens limités à jouer les premiers rôles a permis une ouverture pour une personne comme moi. Il ne faut pas désespérer et y croire.

Ca motive pour la fin de saison ?

Ca donne beaucoup de motivation pour la formation et au quotidien. Ca m’a soulagé d’être pris, de voir que c’est ouvert aux entraîneurs du monde amateur. Ca doit laisser de l’espoir aux autres. Ca me motive encore plus sur le travail au quotidien et l’ambition que je peux avoir avec mon club avec qui on joue les premiers rôles.

Vous allez représentez les entraîneurs amateurs, puisque vous êtes le seul…

(sourires) Je ne sais pas si je représente les entraîneurs amateurs. Je le disais à des amis à moi qui ont passé l’entretien et qui n’ont pas été pris, j’étais le doyen des stagiaires. Je ne sais pas s’il faut de la chance, mais c’est surtout de la persévérance. Ca doit montrer qu’on peut être pris à un moment donné, il faut se bagarrer, aller de l’avant, y croire. Ce sont des choses qui sont faites pour avancer, c’est ça qui m’intéresse, pour progresser.

En attendant, vous affrontez l’Etoile Fréjus Saint-Raphaël alors que Toulon défie Annecy, dans deux duels au sommet…

Soit il peut y avoir des dégâts ou ça peut faire stagner les positions. On verra, on y va avec l’ambition d’y aller sur notre lancée, nous montrer très solides et faire le maximum pour gagner le match.