Ligue 1J13

L’OM signe son cinquième succès consécutif en Ligue 1 à Nîmes

04/12/2020 à 22:50

En ouverture de la 13e journée de Ligue 1, L'OM s'est imposé assez tranquillement contre Nîmes aux Costières (0-2). Dario Benedetto puis Valère Germain ont entériné le succès marseillais.

Seulement trois jours après son premier succès libérateur en Ligue des champions, l’OM était de nouveau sur le pont ce vendredi soir, aux Costières de Nîmes, avec l’objectif d’enchaîner un 5e succès consécutif en Ligue 1. Son territoire de prédilection depuis le début de saison. Alors qu’André Villas-Boas avait évoqué la possibilité cette semaine de faire du turn-over dans sa composition de départ, seul Thauvin a été laissé sur le banc au coup d’envoi. Dans un premier acte peu enlevé sur le plan technique, ce sont les Nîmois qui se sont procurés la meilleure occasion, lorsque Eliasson a trouvé la transversale de Mandanda sur un coup franc à 25 mètres. Les visiteurs, emmenés par un Dimitri Payet dans chaque bon coup de son équipe, n’ont, malgré les 11 tirs en première période, pas mis assez de rythme pour réellement déstabiliser le bloc nîmois. Les Crocos, eux, voulaient profiter des pertes de balles olympiennes pour mordre en transition. Ce qu’ils ont failli faire sur deux relances trop téléphonées de Sakaï et Amavi. Quarante-cinq premières minutes qui ont aussi témoigné d’une certaine tension dans l’équipe AVB, sanctionnée de quatre cartons jaunes, dont Amavi, encore lui, au bout de 40 secondes de jeu. L’entraîneur portugais a lui-même était prié de rejoindre la tribune par Willy Delajod, ce qu’il a partiellement fait en s’asseyant sur la barrière de la main courante, placée juste derrière les bancs des deux équipes.

Les attaquants marseillais retrouvent le chemin des filets… et le sourire

Nîmes était sa victime préféré en Ligue 1 et Benedetto a confirmé qu’il adorait jouer avec les Crocodiles nîmois. Parfaitement lancé par Alvaro, l’Argentin s’est bien emmené le ballon de la poitrine avant de tromper Baptiste Reynet d’un piqué somptueux (57e). Sa cinquième réalisation face aux Gardois après le triplé inscrit l’an passé sur cette même pelouse. L’OM a fait le plus dur en ouvrant le score mais aurait aussi pu se compliquer le match si Amavi avait reçu le second jaune qu’il aurait mérité pour une faute à retardement sur Burner. C’est Nîmes qui allait finalement terminer à dix, le Paraguayen Cubas laissant ses partenaires en infériorité numérique pour deux charges irrégulières en deux minutes sur Rongier puis Sanson (75, 77e). Entré en jeu à la place de Benedetto, Germain a participé à la fête en reprenant un centre à ras de terre parfait de Morgan Sanson dans les six mètres de Reynet (84e). Un succès tranquille pour le nouveau deuxième du championnat qui n’a pas eu besoin de forcer son talent pour s’imposer chez le 16e de Ligue 1, largement à sa place.