InterviewCoach

Louis Desbourdieux (FC Marmande) : « U9 et U17 : une approche complètement différente »

04/03/2019 à 15:21

Du haut de ses 22 printemps, Louis Desbourdieux (en haut à gauche sur la photo) possède la double casquette d'entraîneur et de joueur au FC Marmande dans le Lot-et-Garonne.

Il est aussi le grand gagnant du concours organisé par My Coach by FFF et Actufoot, qui mettait les utilisateurs de l’appli au défi de récolter le plus de likes sur une fiche exercice créée par leur soin. Rencontre.

Racontez-nous votre parcours dans le football ?

J’ai commencé le foot au Mas-d’Agenais avant de rejoindre Marmande à l’âge de 13 ans. Puis, je suis parti faire mes études, passer une licence STAPS, sur Clermont, où j’ai joué au niveau DH en catégorie de jeunes. C’est là-bas que j’ai commencé à entraîner avec des U11, puis des U13. Il y a 2 ans, à la fin de mes études, je suis revenu au FCM.

Avec quelle(s) équipes(s) sous votre houlette ?

À mon retour la saison dernière j’ai pris les U9. Puis, pour passer le BMF, il me fallait coacher une équipe jouant à 11, de préférence de niveau Ligue. J’ai donc pris les U17 R1 en binôme avec un éducateur déjà en place. Cette année, j’ai gardé les U9, mais il était compliqué pour moi de poursuivre avec les U17 étant donné que je suis aussi joueur au club. Finalement, j’ai repris les U17 au début du mois de janvier suite au départ du coach à la trêve, avec un emploi du temps un peu aménagé…

L’approche que doit avoir un coach en U9 et en U17 est-elle différente ?

Complètement ! La façon de parler aux joueurs, mais aussi sur le plan technique et de l’apprentissage : tout est différent. On ne travaille pas de la même façon, il n’y a pas non plus les mêmes espaces de jeu. En U9 on est plus sur du développement individuel, de la technique avec le ballon. Avec les U17 on a l’aspect physique et mental qui rentre en jeu… Entre guillemets ce sont deux types de football différents. C’est intéressant…

En U9 les objectifs sportifs ne rentrent pas en compte, en revanche en U17 oui. Quels sont-ils pour vous cette saison ?

Cette année c’est compliqué… On a un effectif très limité, je suis obligé de piocher chez les U16, ce qui fait que le week-end j’ai une équipe composée à moitié de U16 et de U17. Le problème c’est qu’on ne peut pas prendre tous les meilleurs U16 puisque eux aussi ont un championnat à jouer… Le but est donc de les maintenir en Régional 1. Nous sommes actuellement 8èmes sur 10 équipes.

Quelles sont vos méthodes en tant que coach ?

Je suis jeune, j’apprends encore ! Je suis assez libre ce qui me permet d’essayer pas mal de choses, de méthodes que ce soit les exercices en eux-même, la relation que je peux avoir avec les joueurs, etc… Je réfléchis à plein de choses sur ce que je veux et peux mettre en place.

Quelles difficultés rencontrez-vous dans votre quotidien de coach ?

On est toujours dans l’adaptation surtout avec les U17. Comme ils ne sont pas encore autonomes, contrairement à des joueurs seniors, on est tributaire de nombreux facteurs quant à leur présence aux entraînements : ce sont leurs parents qui les amènent, pendant les vacances ils ne sont pas tous présents, etc… Après c’est le monde amateur et on le sait.

Depuis combien de temps utilisez-vous My Coach ?

J’ai commencé cette année avec l’application My Coach by FFF que j’utilise pour créer mes séances, car je trouve que cela fait beaucoup plus pro et propre que sur papier, même si j’utilise toujours le papier au départ comme brouillon. C’est aussi intéressant dans le sens où chacun peut proposer ses séances, ce qui offre un bon panel d’exercices. Du coup, on peut aussi se documenter sur My Coach !

La fiche exercice qui a permis à Louis de remporter le concours.

Avez-vous été séduit par le module de création de visuels ?

Oui car il est simple à utiliser et il ne demande pas un temps monstre. Je trouve que c’est à la portée de tous, pas besoin d’être un crack de l’informatique pour le prendre en main.

Selon vous, ce type d’outil va-t-il avoir une place de plus en plus importante dans le monde des coachs, même au niveau amateur ?

Oui, je pense vraiment car cela permet de se professionnaliser, surtout que les Ligues et la Fédération sont pas mal portées sur la « professionnalisation » des clubs amateurs. Par exemple au BMF, ils m’ont demandé de retranscrire toutes mes séances sur un format digital. Avec l’option d’enregistrement des séances de My Coach by FFF, on peut se créer une vraie base de données pour nous ou pour partager. Le digital a une place de plus en plus importante dans nos vies et le foot passe aussi par-là…