Projet

Lyon-Duchère AS est mort, vive le Sporting Club de Lyon !

04/06/2020 à 21:00

Le club de Lyon-Duchère AS et son président Mohamed Tria avaient convoqué la presse en visioconférence aujourd'hui. Le but de cette dernière, officialiser le changement de nom de l'entité, désormais appelée Sporting Club de Lyon et présenter le projet ambitieux mené en compagnie de Nicolas Gagneux, nouvel actionnaire majoritaire et Emmanuel Da Costa, le nouveau technicien en charge de l'équipe première. (Photo : Guillaume Perret)

Dans les starting-blocks depuis plus d’un an, le Sporting Club de Lyon vient de naître

Comme le rappelle en préambule Mohamed Tria, cela fait en réalité un peu plus d’un an que l’entité Lyon-Duchère AS a vocation à devenir le Sporting Club de Lyon. Seulement, la demande du changement de nom ne pouvait être effective l’année dernière à cause de la nature trop tardive de la requête. Concernant les nouvelles appellations proposées, existaient aussi Lyon Métropole Football et Racing Club de Lyon Métropole. Finalement, c’est le choix préférentiel du président, « Sporting Club de Lyon » qui a été retenu dans les suffrages (60%, 3000 votants) pour son plus grand bonheur. « On souhaitait lui donner un nom générique à connotation populaire » explique le boss de la deuxième institution lyonnaise, qui met aussi en avant le fait que le club a permis à ses supporters et suiveurs de voter.

« Se servir du prétexte du foot au plus haut niveau pour attirer les jeunes et les emmener à pratiquer des choses qui peuvent transformer leurs vies. »

Avant d’évoquer la nouvelle dimension économique prise par son club qui, malgré les pertes liées au Covid-19, possédera un budget à la hausse (de 2,4 à 3 millions d’euros) grâce notamment à l’apport financier de 6e Sens Immobilier, Mohamed Tria a tenu à rappeler toute l’importance du rôle social prônée par son institution. « Quand je vois notre expérience depuis maintenant une dizaine d’années à la Duchère, je me dis qu’on n’aurait pas pu travailler aussi puissamment dans nos actions sociales sans le football. A l’échelle de la Métropole, on peut agir. On veut se servir du prétexte du foot au plus haut niveau pour attirer les jeunes et les emmener à pratiquer des choses qui peuvent transformer leurs vies. »

D’un point de vue sportif donc, Mohamed Tria, s’il assure ne pas vouloir tirer la bourre à l’OL, assume vouloir faire partie « des meilleurs », et prend en exemple la très belle et historique accession des U16 en U17 National, « une catégorie charnière, qui offre un horizon pour l’équipe première ». Dans les locaux de son partenaire et actionnaire majoritaire à 70%, le président duchérois a donc étalé, au côté du PDG de 6e Sens Immobilier, Nicolas Gagneux, et son nouveau coach, Emmanuel Da Costa, son projet sportif, ses ambitions, et des indications sur les moyens qui seront alloués pour les réaliser.

Objectif Ligue 2 annoncé dès l’an prochain

Le projet Ligue 1 2024 présenté par ailleurs l’an passé lors de l’intronisation de Laurent Roussey, ex-coach du groupe N1 évincé en février dernier, est donc renforcé dans les grandes lignes malgré la crise sanitaire et le changement de cap concernant le profil de l’entraîneur, issu cette fois-ci du monde amateur. Accéder à la Ligue 2 sera toutefois encore l’objectif principal du Sporting Club de Lyon lors de l’exercice 2020/2021. « Je suis tout à fait heureux de vous dire qu’on a les moyens de porter cette nouvelle politique sportive. 6e Sens Immobilier a commencé et va nous permettre de mettre en pratique cette exigence et de modifier le quotidien de ce quartier populaire. Je suis aussi très heureux que Manu (Da Costa) soit avec nous cet après-midi. Il était sous contrat l’an passé avec Quevilly et on a eu cette année une deuxième opportunité de le faire venir dans un projet innovant qui allie le social et la performance sportive », explique en substance Mohamed Tria.

Nicolas Gagneux, « Bad Gone dans l’âme » tel qu’il s’est décrit au cours de sa présentation, n’a pas fait machine arrière quant à ses promesses d’investissements malgré l’impact de la crise sanitaire sur l’économie de ses capitaux. Comme prévu, il investira son argent mais ne se revendique pas comme un simple porte-feuille. « Je suis venu dans le club pour une personne, Mohamed Tria, et son projet sociétal. Je ne suis pas venu dans le foot simplement pour être actionnaire d’un club. C’est son projet, son discours auprès des jeunes et de la formation qui m’ont plu. On vient tous de passer une période difficile, bizarre, et l’économie va forcément en pâtir. Mais c’est justement aujourd’hui, par rapport à cet aspect sociétal, qu’on a encore plus besoin de présence. Je ne vais pas m’immiscer dans le rôle du président mais je vais peut-être lui amener mon expérience en tant qu’entrepreneur ».

Le projet duchérois, une évidence pour Manu Da Costa

Questionné sur son choix de venir à Lyon malgré la proposition de prolongation de contrat offerte par Quevilly, Manu Da Costa a laissé entendre qu’il souhaitait sortir de sa zone de confort. « Qu’on soit joueur ou coach, l’objectif est de trouver un projet dans lequel on va pouvoir s’exprimer. Lorsque Nicolas Gagneux et Mohamed Tria ont commencé à prendre contact avec moi et à m’exposer le projet, je m’y suis rapidement vu. La perspective de pouvoir écrire de nouvelles choses dans un club qui me correspond avec ses valeurs sociales, son côté populaire, son ambition, m’est apparue comme une évidence. La vie est bien faite puisque nos chemins se sont retrouvés après l’occasion manquée de la saison dernière » a rappelé l’entraîneur de 42 ans.

Concernant son futur effectif, l’ancien technicien de QRM estime avoir « une base solide, avec des éléments sous contrat ». Il ajoute qu’il faudra y apporter des profils différents. Deux joueurs offensifs, un milieu complet box-to-box et plusieurs défenseurs sont notamment recherchés. Le groupe devrait ressembler, selon ses dires, à un mix entre jeunesse talentueuse et joueurs d’expérience pouvant aussi servir de relais sur le terrain et dans le vestiaire. Un leadership qui a pu manquer à certains moments de la saison quant le bateau flanchait. Quant à sa philosophie et ses principes de jeu, Manu Da Costa explique « qu’il n’est plus trop à présenter » et estime avoir « plus de chances de gagner les matches avec la possession du ballon plutôt que sans ». Un projet intéressant qu’il faudra mettre en place sur le terrain.

Bayal Sall ne jouera plus mais gardera un lien avec le Sporting Club de Lyon

Comme annoncé, Moustapha Bayal Sall ne fait pas partie des éléments d’expérience sur lesquels Manu Da Costa souhaite s’appuyer la saison prochaine. L’ex-international sénégalais continuera de collaborer avec le club lyonnais sous la forme d’un partenariat qui vise à envoyer de jeunes talents sénégalais en essais au sein des équipes duchéroises. Pour remplacer Sall, un joueur ciblé comme prioritaire serait en contact très avancés avec Da Costa. Pascal Braud (ex-Laval) en qualité d’adjoint et l’entraîneur des gardiens Bilel Boukrouh (ex-Valenciennes) feront partie du staff de l’équipe première. Jordan Gonzalez sera toujours à la vidéo.

A lire aussi : des recrues devraient bientôt débarquer au Sporting Club de Lyon

Mohamed Tria espère toujours de l’aide de l’Olympique Lyonnais

Interrogé par nos soins sur la possibilité de nouer des liens plus forts avec l’OL, notamment dans le but de récupérer certains de ses jeunes talents en prêt, le boss du Sporting Club de Lyon continue de laisser la porte ouverte au club de son homologue, Jean-Michel Aulas : « Je suis toujours preneur des jeunes talents de l’OL. C’est le club de mon cœur, je suis né avec l’Olympique Lyonnais et je mourrai sûrement avec l’Olympique Lyonnais. J’ai très envie que l’OL nous prête des joueurs et puisse contribuer à faire de ce projet original, quelque chose qui pourrait avoir du sens pour tout le monde. Je pense que l’Olympique Lyonnais aurait tout intérêt à aider un club solidaire, responsable et qui consacre un tiers de son budget dans des actions sociales. Si on ne l’y consacrait pas, on serait peut-être déjà en Ligue 2. Mais on veut gagner à notre façon et avec nos valeurs », affirme fièrement Mohamed Tria.

Mohamed Tria s'est exprimé sur le courrier anonyme envoyé à la DNCG à charge contre lui
Evidemment interrogés concernant le courrier anonyme dont Actufoot parlait en longueur ce matin, Mohamed Tria et Nicolas Gagneux se sont exprimés cet après-midi. Retrouvez leurs déclarations dès demain matin sur notre site.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟