InterviewCosmos St Denis

Mourad Hamoudi (Cosmos St-Denis) : « Après le 31 janvier, on va nous oublier »

24/01/2019 à 17:08

Ce jeudi 24 et 31 janvier prochains, RMC Sport va diffuser une nouvelle série, en six épisodes, intitulée « Passe décisive » (20h45). Pendant plus d’un mois, trois consultants de la « Dream Team » RMC, Rolland Courbis, William Gallas et Emmanuel Petit, ont partagé le quotidien du club amateur de Cosmos situé à Saint-Denis. Actufoot est allé à la rencontre du président du club, Mourad Hamoudi, dont l'équipe fanion évolue en Départemental 2.

Avez-vous cherché à savoir pourquoi RMC a choisi votre club plutôt qu’un autre ?

Non pas du tout. Ça s’est fait tout simplement parmi une sélection en Ile-de-France. Je n’ai pas posé la question. Ils m’ont appelé pour me parler de leur projet, du sujet. Au départ, je n’étais pas chaud, ça ne m’intéressait pas trop. Le réalisateur et le producteur sont venus me voir. J’ai posé des conditions et ça s’est fait dans la foulée pour résumer sans rentrer dans les détails. On n’arrête pas de poser ces questions à la radio et à la télé.

La venue des trois consultants a-t-elle modifié votre organisation au club ?

Non, on n’a rien changer à nos habitudes. Les consultants se sont fondus dans notre organisation…

« Macron veut tuer les petits clubs »

L’avant-première de la projection des trois premiers épisodes s’est déroulée le 27 décembre dernier. Le rendu vous a-t-il plu ?

Oui tout à fait, ils ont tenu leur engagement ! Ce qui se passe à l’écran est la stricte vérité du terrain, du club. Il n’y a pas eu de plus ou de moins. C’est pour ça que dès le départ, j’avais posé mes conditions et il n’y a pas eu de montage.

Ces trois personnalités du football ont-ils un autre regard du football amateur aujourd’hui selon vous ?

Oui ! D’ailleurs, pour ces personnalités, les stars c’est nous mais pas eux ! Ils ont vu dans quelles conditions on travaille. Ils ne savaient pas qu’il y avait un club à 500 mètres du Stade de France. Ça faisait longtemps qu’ils n’étaient pas retournés dans le monde amateur. Ils étaient fiers du travail qu’on accompli. En gros, ils ont vu ce que les clubs amateurs vivent tous les jours. C’est la galère pour tous et pas uniquement pour le Cosmos Saint-Denis. Macron veut tuer les petits clubs !

Depuis cette première projection, êtes-vous d’avantage contacté qu’auparavant ?

Oui, pour l’instant. Mais après le 31 janvier? qu’est-ce qui va se passer ? On va nous oublier. En ce moment, on me demande sur les plateaux de télévision, c’est super mais après ? En plus nos adversaires nous attendent, ils sont plus que motivés. Ils pensent que nous sommes des stars alors que pas du tout. Nous n’avons pas changé.

« Le football amateur n’est pas assez mis en lumière »

L’équipe D2 du Cosmos Saint-Denis (Crédit photo : DR)

Quel est le problème du football amateur selon-vous ?

Le football amateur n’est pas assez mis en lumière. Il faut parler de tous les niveaux. Le PSG, Lyon ou Marseille devraient donner un peu plus au football amateur. Ils ne veulent pas nous aider car ils ont peur. Ils viennent à nous quand ils ont besoin d’un jeune !

Maintenant, racontez-nous votre histoire… depuis combien de temps êtes-vous au club ?

Je suis au club depuis 1988. Au départ, je faisais un peu les deux : président et coach. Je déléguais car j’étais plus entraîneur. C’est la troisième année où j’ai arrêté d’être entraîneur. Ali Benarbia (Ndlr : chroniqueur pour RMC et ancien footballeur professionnel) m’a demandé comment je faisais pour m’occuper du club. Je lui ai répondu : « C’est simple avec de l’organisation, l’aide de ma femme, de mes enfants… » J’ai mis en place une organisation. Je lave les maillots à la maison par exemple.

« Trouver un gros sponsor »

L’équipe fanion vient de descendre en Départemental 2, l’objectif est de remonter dès cette saison ?

Oui mais après ce n’est pas évident. Toutes les équipes nous attendent. Dimanche dernier, on a encore perdu 3-1 car on n’a pas pris le match au sérieux.

A ce stade de la saison, quelles sont les ambitions sportives du club ?

La remontée pour les seniors et pour le reste, c’est le maintien.

Quels sont les futurs projets du Cosmos de Saint-Denis à court terme ?

Trouver un gros sponsor. On en a deux que je remercie mais on a besoin de quelqu’un derrière nous afin de survivre…

Propos recueillis par Farid Rouas.

Crédit Photo : RMC / DR

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :