CDFRéaction

Olivier Guégan (VAFC) en colère contre l’arbitrage après le 16eme de finale contre Metz

06/03/2021 à 20:21

Largement battu par Metz, le VAFC quitte la Coupe de France à l'issue de ce 16eme de finale de Coupe de France. Mais le coach du VAFC, Olivier Guégan, était passablement énervé !

Sèchement battu par Metz en 16eme de finale de la Coupe de France, Olivier Guégan et ses joueurs en ont pris quatre contre le pensionnaire de L1. Le coach était très déçu de la prestation de ses joueurs : « Le scénario aurait pu être idéal pour nous, mais on a manqué ce penalty d’entrée et derrière, on a été sanctionnés. Malgré tout, on a eu des possibilités de marquer et il n’y a pas eu que des choses inintéressantes. Le score est lourd, les faits de jeu sont contraires, on rate l’opportunité de mettre la main sur le match et derrière… c’est une équipe de Ligue 1. C’est une compétition qui me tenait à cœur, mais on a manqué d’agressivité dans le dernier geste, on a manqué un peu d’envie de vraiment faire mal à l’adversaire, la Coupe aurait dû nous transcender plus, on devait mettre davantage d’engagement et d’intensité, je suis déçu là-dessus. »

L’entraîneur du VAFC également en colère contre l’arbitrage

Le coach du club nordiste a également réagi à l’arbitrage, qu’il juge inadmissible : « Après, il n’y a pas penalty sur le deuxième pour Metz (tacle de Vandenabele sur Ambrose qui l’a transformé, 33e). Ce qui me chagrine, c’est que nous, les coaches, on ne peut plus rien dire ! Je suis très mécontent de me faire expulser là-dessus (par l’arbitre, Stéphanie Frappart). J’ai une équipe à manager pendant encore dix matches (en L 2) et sur une erreur d’arbitrage, c’est moi qu’on sanctionne, c’est juste inadmissible. Vandenabele défend bien et surtout, il change la direction du ballon. Or on nous a dit en début de saison, que dans ce cas-là, il n’y aurait pas de sanction… »

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟