Ligue 1 / OM

Boudjellal dénonce une « campagne de dénigrement » contre Mohamed Ayachi Ajroudi

10/07/2020 à 16:30

Mourad Boudjellal dénonce une "campagne de dénigrement" contre l'homme d'affaires franco-tunisien à la tête du projet de rachat de l'OM : Mohamed Ayachi Ajroudi.

Sur RMC Sport, Mourad Boudjellal a dénoncé une campagne de dénigrement contre Mohamed Ayachi Ajroudi, à la tête du projet de rachat de l’OM.

Une campagne de dénigrement contre Mohamed Ayachi Ajroudi

« La banque a été désignée (Wingate, ndlr), des contacts ont été établis. Mais surtout, ce que je voudrais dire c’est que monsieur Ajroudi a été victime d’une campagne de dénigrement importante, qui va très loin et pour des raisons que l’on connait a priori. Il a été victime d’un maître-chanteur qui agit auprès de certains journalistes. C’est un maître-chanteur qui a pignon sur rue sur Twitter et qui lui a demandé une somme d’argent, en l’occurrence 60.000 euros, pour ne pas le dénigrer. Il a ajouté « sinon, je vais donner des infos bidon à des journalistes qui vont te dénigrer ». Un dépôt de plainte a donc été fait. On s’est permis de mettre le numéro de téléphone de son épouse et de ses enfants sur les réseaux sociaux, ce qui veut dire qu’elle est harcelée, par des gens qui n’ont pas de bonnes intentions » a prévenu l’ancien président du RCT.

C’est le moment de vendre…

Concernant le projet de rachat de l’OM, le dirigeant toulonnais a parlé de pertes s’élevant à 130 millions d’euros pour le club phocéen. « Le but, c’est d’abord de créer des richesses et d’investir dans l’OM. Le projet aujourd’hui, c’est assez simple. L’OM, c’est un club qui d’après nos informations va avoisiner les 130 millions (d’euros) de pertes. C’est une somme qui fait peur, quand même. Notre position, elle est simple: on est là. On dit que l’OM n’est pas à vendre, moi ce n’est pas le sentiment que j’ai. En tout cas, si l’OM n’est pas à vendre, il faudra vendre des joueurs. Il n’y aura pas d’autres solutions. Et peut-être beaucoup de joueurs. Donc nous, on est là. Il y a un contact, monsieur Ajroudi veut absolument une négociation paisible et que les choses se passent bien, que personne ne se sente floué, s’est exprimé Mourad Boudjellal avant de faire une comparaison avec l’ancien patron du club phocéen, Monsieur Dreyfus a mis quelque chose comme 300 millions dans l’OM, il a vendu 45 millions… Donc il a perdu 255 millions au passage, et ça c’est la réalité économique. Aujourd’hui, le club a un déficit structurel qui est de 130 millions, ce qui est beaucoup et il faut le combler. Car même s’il y a eu quelques sparadraps de posés à la DNCG, les sparadraps, ça ne guérit pas ».

L’OM aurait dû faire signer une star pour Mourad Boudjellal

Pour l’ancien du RCT, l’OM aurait dû recruter une star du foot afin d’obtenir un retour sur investissement. C’est d’ailleurs l’ambition que semble porter l’homme d’affaire toulonnais et Mohamed Ayachi Ajroudi : « Bien sûr qu’il a de l’ambition et j’en ai aussi. Et bien sûr que si on a la chance de reprendre ce club, si on m’a demandé de le présider, c’est pour faire du Boudjellal. J’ai un style et je n’en changerai pas. Ce n’est pas qu’une question de financement. Bien sûr qu’il faut un actionnaire solide à l’OM. Il faut des financiers. Mais je pense, et ça va faire bondir des gens, que si par exemple l’OM avait signé ces deux dernières années une immense star, peut-être qu’ils n’auraient pas aujourd’hui 130 millions de pertes. Peut-être que cette star, dans un club comme l’OM qui a un vrai potentiel public, consommateur, folie, engouement au-delà de Marseille et dans la Méditerranée, aurait généré beaucoup plus de produits que les charges qu’elle aurait engendrée. Et s’il y a un club en Europe qui peut faire ça, qui peut s’autoalimenter sur des stars tout en s’appuyant sur un actionnariat solide, c’est l’OM. Mais ça, il faut le voir. Moi je ne vois que ça ! Il y a quelques années, pour Mbappé, 200 millions, on a crié au scandale… Ce n’était peut-être pas une mauvaise affaire du Paris Saint-Germain ».

Deux banques désignées pour s’occuper du rachat de l’OM !

Mourad Boudjellal est aussi revenu pour RMC Sport sur les négociations et sur la crédibilité de ces intentions de rachat. « Une banque et même deux ont été désignées. Aujourd’hui, la lettre d’intention est médiatique. On a démontré que monsieur Ajroudi s’appelait Mohamed Ajroudi et non pas Mohamed Kachkar. Quand vous désignez des banques, il faut garantir les fonds. Notre souhait est d’aller au-delà des frontières de Miami. Je peux vous dire que des contacts sont établis. Nous ne sommes plus au-delà de la lettre d’intention mais au stade de dire: « On est là ». Est-ce que vous voulez grandir? Est-ce qu’on peut vous aider à grandir et faire en sorte que l’OM retrouve la place qu’il n’aurait jamais dû quitter. Je vais peut-être faire rire mais je suis intimement convaincu que l’OM doit être l’un des plus grands clubs de football en Europe, qu’il doit regagner la Coupe d’Europe. C’est mon intime conviction. Si je veux me lancer dans cette aventure, c’est pour amener l’OM très haut, sinon ça ne m’intéresse pas. Quelqu’un a dit, l’important c’est de participer, pour moi c’est une connerie absolue. L’important, c’est de gagner » a répondu l’ancien PDG de la maison d’éditions de bande dessinée Soleil Productions.

Mohamed Ayachi Ajroudi, un candidat crédible ?

Mourad Boudjellal, comme pour appuyer encore un peu plus la crédibilité du porteur du projet, a donné un scoop concernant le ballon ovale : « monsieur Ajroudi vient de rentrer dans le capital d’un club de rugby de Top 14. Et ce n’est pas Toulon » sans pour autant dévoilé le nom du club en question « Il vous le dira lui-même. Ça fait partie des choses que je ne savais pas et que j’ai découvertes. Il fait beaucoup de secrets. Il est très mystérieux par moments. J’ai pris des renseignements chez des gens très, très haut placés, notamment au Bahreïn, et les renseignements ont été plus qu’élogieux. Je le vois parler avec des gens très haut ou d’autres qui l’appellent. Ce n’est pas du tout ce qui est dépeint par un maître-chanteur, qui fait du lobbying auprès de quelques journalistes car il n’a pas touché les 60.000 euros qu’il réclamait au téléphone ».

Le projet semble donc bien sérieux. Il ne reste plus qu’à attendre pour savoir si l’OM entrera dans une autre dimension… Affaire à suivre.