InterviewCoupe de France

« Paulhan Pézenas Avenir sera bien le petit poucet », assure Thierry Pérez

27/01/2021 à 13:13

Pensionnaire de National il y a quelques années, l'ES Paulhan Pézenas Avenir est désormais en Départemental 2. Qualifié pour le 6ème tour, le club dirigé par Thierry Pérez nous a confirmé que son équipe sera bien sur le terrain dimanche à 13h.

Thierry Pérez, on a appris ce matin dans l’Equipe que vous étiez forfaits pour le 6ème tour. Est-ce bien le cas ?

Non, c’est faux. Après concertation avec joueurs et dirigeants, on s’est effectivement posé la question de faire forfait ou non. Un 6ème tour, on n’en fait pas toutes les années. On va y aller en reculant mais on sera bien le petit poucet du 6e tour de la Coupe de France.  On va jouer le coup à fond, ce qui nous arrive c’est fabuleux, on aurait tout de même aimé que le public soit là, tous les licenciés et les bénévoles.

Comment avez-vous accueilli la nouvelle de la reprise de la Coupe de France ?

Le premier sentiment, c’était la stupéfaction. On a appris ça pour jouer 12 jours après. Beaucoup d’interrogations sont apparues ensuite avec la question du couvre feu et du protocole sanitaire. On n’a pas eu d’informations qui nous ont permis d’anticiper.

Comment vous préparez-vous pour cette rencontre ?

Le coach a essayé de faire des séances avec des joueurs qu’il avait. Mais lui aussi a été testé positif à la Covid la semaine dernière. Avec huit ou neuf les deux premiers entraînements en semaine, le groupe au complet le dimanche, la préparation a été un peu perturbée.

Certains clubs ont déjà déclaré forfaits. Les comprenez-vous ?

Je les comprends dans la mesure où physiquement les joueurs ne sont pas prêts. On est vraiment des amateurs, on n’a pas la possibilité de s’entraîner. Etudiant ou travailleur, on en a discuté entre nous. On va le jouer, on verra bien.

C’est une sorte de nouvelle compétition qui démarre ?

Oui, on peut dire ça. La différence c’est qu’il y a trois mois on était sur une bonne dynamique, mais là on démarre contre une équipe qui évolue 4 divisions au dessus (Marssac-sur-Tarn, R1).

L’arrêt des compétitions a-t-il rebattu les cartes ? Peut-il permettre aux équipes inférieures de réaliser encore plus d’exploits ?

Effectivement, ils sont dans la même galère que nous, ça devait être une fête mais ça se transforme en galère. Ca va peut-être resserrer le niveau et comme il n’y a pas de prolongations, on ne sait jamais. On va essayer de tenir le plus longtemps possible. Pour eux, comme pour nous, ce n’est pas les conditions idéales.

Arriver au 7e tour, c’est forcément une motivation supplémentaire ?

Paulhan Pézenas, c’est 100 ans d’histoire cette année, il n’y a pas longtemps on était encore en National (rétrogradation administrative qui a relégué le club en D2). On a enchaîné les matches les uns après les autres, on s’est pris au jeu, on a passé les six tours. Le petit poucet, oui on l’est, on va essayer de le rester même si ça serait extraordinaire qu’on atteigne le 7ème tour. On respecte beaucoup cette équipe de Marssac. On va essayer d’être à la hauteur même si les conditions ne sont pas celles qu’on aurait aimé.

Comment allez-vous mettre en place le protocole sanitaire ?

On a fait une réunion avec les dirigeants dans la semaine et on va se revoir samedi pour mettre en place le protocole strict. C’est un match à huis clos. Les personnes habilités à rentrer dans les couloirs et sur le terrain doivent faire les tests PCR et antigéniques. C’est des choses où on n’est pas préparé, où on a des informations au compte-goutte. On a un médecin bénévole qui va venir sur place. Dans l’organisation, on est un petit club, ce n’est pas évident. Ça se chamboule mais de toute façon on sera prêt au niveau du protocole.

Mi-octobre, après la qualification pour le 6ème tour de Paulhan Pézenas Avenir, l’entraîneur Julien Poueys et le président Thierry Pérez se sont confiés à nous pour nous parler du club redescendu en niveau district et de ce statut.