Ligue 2

Le projet de plan social du SM Caen

27/01/2021 à 12:53

En grande difficulté financière depuis la descente en Ligue 2, le Stade Malherbe Caen doit se soumettre à un plan de "réorganisation professionnelle et sociale".

« Le Club va mener un projet de transformation qui a pour objectif de rationaliser le fonctionnement et la gestion du club et ainsi pérenniser l’avenir du Stade Malherbe Caen ». Ce sont les mots présents sur le communiqué officiel du club. Le directeur général du club Arnaud Tanguy a déclaré : « Le contexte actuel a amplifié les difficultés, mais c’est principalement la descente en L2 qui nous contraint à nous « restaffer ». Le club est en L2 depuis deux saisons, après 5 saisons de L1 lors desquelles il s’était organisé avec une structure et un fonctionnement de L1. Malgré la descente, il n’y a pas eu d’aménagements de faits, en tout cas sur le nombre de contrats hors sportif, pour s’adapter à l’échelle de la L2. »

Un gouffre de 15 millions d’euros

C’est ce que l’on peut comprendre, le déficit économique du club est en grande partie lié à la relégation mais pas que. Jusqu’à avant la descente, le club jouissant d’une vente annuelle de quelques 10 millions d’euros mais depuis l’arrivée en Ligue 2 BKT, l’enseigne n’a fait que sombrer sans pouvoir répondre aux couts démesurés et doit faire front avec budget amoindri. Nous pouvons largement penser à un dépôt de bilan imminent mais les actionnaires ont amorti ce déficit avec quelques millions d’euros, d’autres versements sont en prévision pour les semaines prochaines. Là où le bât blesse, c’est aussi le nombre conséquent de joueurs. 60 au total dont 40 pros. Au final, ce sont les salariés et les joueurs qui paieront le prix de ce plan de relance.

Un manque à gagner

Il faut donc pour le club, négocier et grappiller le manque à gagner auprès de l’effectif et des salariés qui représentent un coût conséquent pour le club. Un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) a été actionné afin de supprimer quelque 20 postes autour du staff technique et des employés du SM Caen. Les contrats seront forcément beaucoup moins attrayants pour les jeunes pousses et les joueurs devront se faire violence afin de permettre aux dirigeants de voir plus clair dans cette situation complétement floue.