L1J21

Raymond Domenech (Nantes) : « Je préfère prendre ce but (contre Lens) que celui qu’a pris Lyon contre Metz »

22/01/2021 à 13:04

Raymond Domenech, accompagné de Andrei Girotto, a fait le point avant le match face à Metz ce dimanche en Ligue 1, comptant pour la 21eme journée !

Après trois matches nuls d’affilé (Rennes, Montpellier, Lens), le FC Nantes se déplace sur la pelouse d’un FC Metz qui a fait tomber le leader lyonnais le week-end dernier. Raymond Domenech, en conférence de presse d’avant-match, a fait un point rapide sur le groupe à disposition : « On était une vingtaine à l’entraînement, mais tout le monde est en état. Augustin, Simon, tant qu’on ne les voit pas en matches, on ne pourra pas vraiment juger. On essayera de les caser lors des matches de la réserve. »

Metz, pas encore un affrontement décisif ?

Avant le déplacement à Saint-Symphorien, l’ancien sélectionneur des Bleus est revenu sur la situation actuelle, où Nantes depuis son arrivée ne perd pas, mais ne gagne pas non plus : « La situation est préoccupante, on a pas gagné depuis onze matches. On peut aussi se dire que sur les trois derniers matches, on a pas perdu, mais à un moment donné, il faut gagner des matches. C’est bien, on avance, on construit, on fait mais il faut matérialiser la chose. Quand on voit ce que Lens a fait contre Marseille après…il y a de l’espoir, contre une équipe solide et qui va vite, on a réussi à tenir. » 

Enfin, il sait qu’il faudra continuer sur ce qu’il a déjà commencé à mettre en place avec les joueurs qui sont là. A l’entendre, peu de joueurs pourraient arriver lors de cette dernière semaine de mercato : « Il n y a que ce corner qui laisse une tache noire au milieu après Lens. C’est une action qui me dérange mais c’est moins grave que de prendre un but sur une action où on aurait été complètement déstabilisés. C’est des détails, sur lesquels il faut qu’ont travaille dessus. Je préfère prendre ce but que celui qu’a pris Lyon contre Metz, parce qu’il est réglable. Le groupe d’Antonetti tente des choses, va vite, donne de la profondeur, est performant sur des contres mais sait aussi garder le ballon… A nous de trouver ces bases là aussi ! Ceux qui sont là ont les moyens de montrer quelque chose, je ne suis pas en une recherche de forcément trouver quelqu’un. »

Girotto, entre pessimisme et optimisme

Andrei Girotto est revenu en conférence de presse d’avant-match sur les signes positifs qui habitent le groupe canari avant l’affrontement crucial : « Il faut qu’on arrive à rester concentrer sur 90 minutes. Un détail nous a coûté la victoire face à Lens mais on sent qu’on est plus ensemble, en bloc. Il faut être tous ensemble pour attaquer comme pour défendre. On est en difficulté quand un joueur décroche et je pense que le coach a bien réussi à mettre ça en place. Contre Montpellier on a bien maîtrisé la rencontre, notamment dans l’utilisation du ballon. Contre Lens, nous n’avons pas réussi à imposer notre jeu. Quand on mène (1-0), il faut être capable de tuer le match. On a subi en deuxième, a vouloir garder le 1-0 et on est pénalise. Quand l’équipe joue en bas de tableau, ça trotte dans la tête mais c’est des détails qu’il faut changer. Des fois dans la saison, il faut un déclic pour changer la donne. Le nouveau coach a son expérience à nous donner, il a commencé à mettre son jeu en place et on sait ce qu’il veut. L’espoir est là pour sortir de cette situation avec lui. Je ne suis pas inquiet, il faut penser aux prochains matches et pas à l’issue de la fin de saison ! »